People Tout comme les défilés Chanel à Paris ont lieu au Grand Palais, c'est immuable, on sait que Vanessa Paradis mais également sa fille, Lily-Rose font partie des invitées prestigieuses de la maison de couture.

Et chaque année, Vanessa Paradis embellit et sa fille Lily-Rose s'enhardit et sourit. La "just married" actrice et chanteuse et la jeune fille ont fait une apparition remarquée au Grand Palais qui était cette fois totalement métamorphosée en quais de Seine, célèbres boîtes vertes des bouquinistes compris !

Ensemble, souriantes et complices, mères et filles avaient opté pour un look évidemment stylé et complémentaire : une jupe longue à volants et d’un T-shirt blanc accessoirisé par un joli sautoir pour Vanessa, tandis que Lily Rose portait une robe rétro avec un ensemble à pois.

Après le photocall, elles ont retrouvé les autres invités en front row : Pharrel Williams mais aussi Penélope Cruz qui est la muse de de la dernière collection Croisière de Chanel.


Bouquinistes et Immortels

Pour jouer les faux bouquinistes vêtus en Chanel, Karl Lagerfeld avait convoqué son filleul Hudson Kroenig, son frère Jameson et le père des deux enfants, le mannequin américain Brad Kroenig.

Le directeur artistique de Chanel, grand amateur de littérature, a reproduit le décor de l'Institut de France, siège de l'Académie française à Paris, pour un défilé de haute couture conclu par une mariée en habit vert.

Sous la verrière du Grand Palais, cadre habituel des shows Chanel, la façade du bâtiment du 23 quai de Conti a été reconstituée, comme sa fameuse coupole, ainsi que des stands de bouquinistes le long d'une Seine factice.

Après le thème du jardin parisien et la Tour Eiffel, qui servaient d'inspiration à ses derniers défilés de haute couture, ce sont également des symboles du patrimoine de la capitale que le couturier octogénaire a mis en valeur pour cette collection automne-hiver 2018-2019, au moment même où les bouquinistes demandent leur classement par l'Unesco.

Un choix naturel pour ce collectionneur de livres, tout comme celui de l'Institut de France, qui accueille cinq académies, parmi lesquelles l'Académie française. Ses membres, chargés de veiller au respect de la langue française et de composer le dictionnaire, sont appelés les "Immortels".