People
Chanteuses les mieux payées en 2017 : loin derrière Beyoncé, les mamys Dolly Parton et Barbra Streisand font de la résistance.


105 millions $. La somme fait rêver. Et pas seulement les joueurs du Lotto qui seraient déjà aux anges de décrocher un gros lot cent fois moindre. Même les artistes les mieux rémunérés de la planète regardent cette somme avec envie. Sauf Beyoncé. Qui justifie une fois de plus son surnom de Queen B, dans Le Roi Lion (où elle va incarner la future reine, Nala) mais aussi au box-office.

D’après le magazine Forbes, entre juin 2016 et juin 2017, grâce à l’album Lemonade et une partie de la tournée Formation World Tour (qui s’est poursuivie après la période de calcul et a rapporté, à elle seule, 250 millions $), elle a perçu 105 millions $. Soit quasiment autant que ses dauphines, Adele (69 millions $) et Taylor Swift (44 millions $).

Habituée à trôner sur des montagnes de billets verts, Beyoncé continue d’écraser la concurrence. Qui ne se renouvelle pas beaucoup, il est vrai. Même si Taylor Swift (27 ans), Adele (29 ans) et Rihanna (29 ans - 7e avec 36 millions $) n’ont pas encore atteint le cap de la trentaine, elles font figure de valeurs sûres du show-biz depuis quelques années. Tout comme la superstar Céline Dion (4e avec 42 millions $), la Bomba latina Jennifer Lopez (5e avec 38 millions $), l’éternelle revenante Britney Spears (8e avec 34 millions $) ou la très haute en couleur Katy Perry (9e avec 33 millions $).

Les surprises viennent plutôt des mamys, qui font de la résistance. À 71 ans, Dolly Parton a encore assuré 63 concerts durant la période examinée par Forbes. Ce qui lui a permis de garnir son compte en banque de 37 millions $ et d’occuper une jolie sixième place. Quant à son aînée de 4 ans, Barbra Streisand, elle s’est contentée de 14 shows. Tellement pleins à craquer qu’elle a gagné 30 millions $, pour entrer à la dernière place du top 10. Chapeau bas.

Seule ombre au tableau : la différence de revenus avec les hommes reste conséquente. Puff Daddy a engrangé 130 millions en 2017 et Drake, 94. Soit plus à eux deux que le podium féminin dans son ensemble.

 

© ap