Psycho et bien-être

Voici quelques conseils pour se libérer d’un mal qui pourrit votre vie et/ou celle des autres.


Les factures impayées s’accumulent sur votre bureau ? Vous mangez depuis une semaine des boîtes de conserves car vous n’avez pas trouvé le temps de faire les courses ? Vous n’avez toujours pas postulé à l’offre d’emploi dont la date d’expiration approche à grand pas ? Vous êtes sûrement un procrastinateur. Autrement dit, vous avez tendance à remettre au lendemain les actions qui pourraient être faites le jour même. Vingt à trente pour cent d’entre nous se laissent régulièrement aller à la procrastination.

Seulement, cette manie de tout remettre au lendemain a des conséquences néfastes sur votre bien-être, et bien plus encore : la procrastination engendre du stress en raison des retards à répétition, des difficultés relationnelles (les autres pensent que vous êtes un fainéant, peu fiable, voire incompétent), des pertes financières (les abonnements jamais résiliés, les frais supplémentaires pour les factures impayées, etc.)

Voici quelques conseils pour se libérer d’un mal qui pourrit votre vie et/ou celle des autres.

1. Faites une check-list

Eh oui, la bonne vieille liste avec les cases à cocher est d’une efficacité redoutable pour ne rien oublier (même les pilotes l’utilisent) : prenez une feuille blanche, lister toutes les tâches à effectuer dans la journée et dans la semaine. Cocher les cases procure un vrai sentiment de satisfaction et une motivation pour suivre le planning.

Astuce : décomposez les grands projets en petites étapes pour vous stimuler afin d’atteindre les objectifs fixés. Concentrez-vous uniquement sur l’étape en cours. Par exemple, faire des candidatures pour un nouvel emploi, c’est : 1. Cibler les offres qui vous intéressent. 2. Rédiger une lettre de motivation. 3. Rédiger un C. V. 4. Envoyer la candidature.

2. Éloignez vous de toute source de distraction 

Inévitablement, lorsqu’on commence une tâche peu amusante, on se rappelle au dernier moment de ce coup de fil qu’on avait promis de passer à son meilleur ami. Cet appel peut attendre, de même que la lecture du dernier chapitre de votre livre, l’envie de regarder les photos de vos dernières vacances ou de checker votre fil d’actualité Facebook. Mettez-vous au travail !

Astuce : si vous n’arrivez pas à vous empêcher de surfer sur le Net ou sur votre compte Facebook, téléchargez une application qui restreint votre accès à Internet. Par exemple, l’application Rescue Time (gratuite) permet de bloquer l’accès à certains sites internet pendant une période de temps que vous configurez vous-même.

3. Fixez vous des dates butoirs

De nombreuses personnes expliquent qu’elles repoussent tout au lendemain car elles travaillent mieux sous pression. Mais si personne ne leur dit quand leur projet doit être terminé, cela devient très compliqué d’avancer. Fixez-vous votre propre date butoir à laquelle votre objectif doit être atteint.

Astuce : surestimez le temps que vous allez mettre à la réalisation d’une tâche. (Multipliez par 2, voire par 3). Ainsi, vous pourrez mieux gérer les impondérables et éviter les déceptions.

© PEXELS

4. Arrêtez d’agir dans la précipitation

Ne vous engagez pas hâtivement auprès des autres, prenez le temps de réfléchir à la réalisation potentielle ou non du projet proposé. De cette manière, vous évitez de faire des déçus autour de vous. De même, vous vous sentirez moins stressé parce que vous avez encore repoussé une tâche au lendemain.

Astuce : bloquez systématiquement une heure par semaine pour travailler sur la paperasse et les tâches qui ne peuvent pas attendre : payer la cantine des enfants, réserver vos vacances, etc.

5. Fixez-vous une récompense

Avant de vous attaquer à votre liste de tâches, fixez-vous une récompense pour vous motiver. Par exemple : quand j’aurais terminé ma liste, je m’offrirai une barre de chocolat, une sortie avec un ami ou un moment de détente au soleil.