Psycho et bien-être

Pourquoi les meilleures répliques arrivent toujours après coup ? L'art de la repartie n'est pas inné. Et même si certaines personnes ont plus de facilités que d'autres, cela se travaille ! La chronique de Julie Arcoulin.


Combien de fois ne vous-êtes vous pas dit "Zut, j’aurais du répondre ça !" ? Beaucoup d’entre nous estiment qu’ils n’ont pas de repartie* et que leurs meilleures répliques arrivent toujours après coup. C’est alors avec regret qu’ils se disent "Mais pourquoi je n’ai pas dit ça ?" S’ensuit une série de reproches et d’autoflagellations qui n’arrangent rien à cet art mystérieux… Ce dernier fait-il partie des dons distribués par les bonnes fées qui se penchent sur nos berceaux, est-il donc inné ou est-il possible de le travailler ?


Qu’est-ce que la repartie ?

C’est un ping-pong verbal qui demande rapidité et réflexe. Avoir de la repartie signifie pouvoir répondre du tac-au-tac à n’importe quelle remarque qui vous est adressée et ce, quelque soit votre état émotionnel. Ce n’est pas toujours simple car, justement, face à certains commentaires il nous arrive d’avoir la « chique coupée » comme on dit.

Dans ces moments, notre état émotionnel interne nous coupe de toute capacité à renvoyer la balle. Coup de chaud, sueur, rougeurs, bouche sèche, malaise nous paralysent et nous empêche d’articuler le moindre mot. Alors que les autres ont l’art de sortir la réplique qui tue en faisant rire tout le monde ou en clouant le bec de l'interlocuteur.

Nous rêvons tous de pouvoir sortir une phrase bien cinglante à la personne qui nous fait une remarque qui atterrit en plein cœur. Mais non, c’est comme si notre cerveau était bloqué et incapable de penser.


Pourquoi veut-on en avoir ?

Les personnes ayant la réplique facile forcent l’admiration. Plus qu’un discours, la réplique reste dans les esprits. Une phrase bien placée qui glace ou fait rire sera bien plus percutante que n’importe quel long discours préparé. Evidemment, c’est aussi une façon de se faire aimer davantage et d’attirer la sympathie. Celui ou celle qui arrive à faire rire l’assemblée par une simple phrase bien choisie s’attire la sympathie de tous.

La repartie de quelqu’un est souvent associée à son aura et à ce « je-ne-sais-quoi » qui fait qu’on est attractif aux yeux des autres. Dans l’inconscient collectif, les gens avec de la repartie sont brillants et aimés. C’est donc ça que nous recherchons en souhaitant avoir de la repartie.


Comment y arriver ?

Tout d’abord, il est important d’arriver à gérer ses émotions et à ne pas se laisser dépasser par elles. C’est souvent là que ça coince. Passez donc par cette étape afin d’arriver à un calme intérieur qui dégagera de l’espace mental pour formuler LA phrase. Quand vous ne serez plus paralysé par vos émotions et le malaise que vous pouvez en ressentir, les répliques arriveront vite.

Il est important de vous entraîner ! Lorsque vous vous retrouvez face à quelqu’un et que vous n’arrivez plus à articuler, refaites-vous le film une fois ou deux pour trouver la réplique. Ensuite, entraînez-vous dans des situations sans trop d’enjeu pour que la tension émotionnelle soit diminuée et vous laisse de l’espace pour réfléchir.

Quand vous êtes dans une conversation, ne soyez pas obnubilé par votre réplique. Soyez présent à l’autre, écoutez-le vraiment. Se fixer sur ce que vous allez dire est le meilleur moyen de ne pas y arriver. Lâchez prise ! C’est quand votre espace mental est libre que vous trouverez la réplique qui tue.

Ne cherchez pas à contrarier ou à riposter à tout prix. Une bonne réplique sert à faire rebondir la conversation, à encourager son interlocuteur à continuer la conversation et à s’ouvrir pour la suite.

Faites baisser la pression ! Comme tout apprentissage, cela prend du temps et cela demande de l’entraînement. Amusez-vous à observer celles et ceux qui, selon vous, ont de la repartie. Comment se passent leurs échanges ? Quand lancent-ils cette fameuse phrase qui fera mouche ? Ont-ils toujours de la repartie ? Ne sacralisez pas cet art, il est accessible à tous. Il faut simplement s’entraîner un peu.

Détachez-vous de la peur du jugement et du regard de l’autre, pour avoir de la repartie, il faut se sentir libre. C’est à dire s’écarter de l’impact du jugement des autres sur vous. Si vous loupez cette étape, vous serez tellement occupé à vous demander ce que l’autre va penser de vous si vous envoyez une réplique que l’occasion sera passée. Ne cherchez pas le résultat, autorisez-vous les « loupés » ! Et ne restez jamais sur une réplique ratée.

En bref, plus vous aurez confiance en vous, plus vous serez libre du jugement des autres et plus vous aurez la réplique facile ! À vous de jouer.

www.juliearcoulin.com - Suivez-moi sur Facebook


* Le sens de la repartie vient du verbe repartir (répondre vivement et sur-le-champ). Depuis 1990, il est possible d'écrire « répartie » mais cela ajoute à la confusion puisque cela n'a rien à voir avec « répartir » (partager les richesses). Nous avons donc choisi de garder l'orthographe originale du mot.