Psycho et bien-être Le bureau, le lieu de travail, la voiture … peuvent rapidement devenir des obstacles au maintien de la santé et de l’énergie. Le challenge de notre coach sportif David Germeau continue. A vos mouvements !


Le voyage forme la jeunesse, dit-on. Mais lorsque vous voyagez pour des raisons professionnelles, cela peut très bien vous épuiser. Des horaires décalés, des longues périodes assises et parfois avec une attention accrue si vous conduisez, des rythmes différents à chaque fois, …. Tous les ingrédients sont réunis pour les excuses et les actes manqués.

Cette semaine, j’étais moi-même en voyage pour présenter à Paris des mini-ateliers sur la Santé au Travail. L’entreprise qui m’invitait est un véritable OVNI dans ce domaine : 10 ans de programme santé proposant chaque matin, des échauffements à tous les ouvriers sur plus de 40 sites en France. Et cela marche : moins d’accidents, une meilleure cohésion et un esprit d’équipe croissant. Et pourtant, au départ, les travailleurs n’y voyaient rien d’intéressant, voire même une perte de temps. Aujourd’hui, ils demandent eux-mêmes de nouvelles formations en interne.

A l’image de la semaine dernière, ce sont donc les petites actions quotidiennes qui font la différence. Pour cette entreprise innovante, cela s’est compté en nombres d’accidents en moins.


Les situations à surveiller

Lorsque vous vous déplacez régulièrement pour le travail, c’est le même principe : de petits changements réguliers feront en sorte de préserver votre santé, alors que les options sont limitées. Les situations à surveiller sont les suivantes :

  • Les positions assises, souvent peu confortables

  • Le stress des horaires

  • Le déplacement de valises ou de charges après une longue période sans activités

  • Un accès souvent aléatoire à une alimentation équilibrée

  • La cohabitation parfois très proximale avec d’autres voyageurs

  • Les imprévus

  • Le changement de rythme par rapport à vos habitudes

  • Le décalage horaire

  • La qualité de votre sommeil

  • Des journées plus longues


Les attitudes à adopter

Je vous propose donc cette semaine de définir, non pas 10 actions mais quelques conseils à suivre systématiquement lorsque vous partez en voyages d’affaires, en plus des exercices proposés dans la vidéo de cette semaine.

  • Organisez-vous ! Lorsqu’on voyage, les rythmes changent et la marge de manœuvre est faible en cas d’oubli. Faites une liste des choses à prendre pour la détente : des baskets, un jogging, et notez dans l’agenda les moments d’activation physique.

  • Les bases de la manutention sont identiques pour les valises . Il faut juste y penser et s’entraîner régulièrement avec des exercices fonctionnels. Ces exercices se rapprochent fortement des mouvements de la vie quotidienne, permettant au corps de rester apte aux mouvements moins fréquents (comme tirer à une main une valise d’un coffre profond).

  • Se munir d’eau afin de s’hydrater durant la journée permettra de diminuer la fatigue et par conséquent l’envie de manger. Cela ne compensera pas totalement les écarts provoqués par les repas sur le pouce mais cela permettra d’éviter les coups de mou et les grignotages. Pensez également à une réserve de sel d’Himalaya pour absorber l’eau suffisamment.

  • Le fait d’être en train ou en avion dans des endroits confinés pendant de longues heures nous soumet au stress invisible de la pollution de l’air. C’est une raison supplémentaire pour s’aérer au maximum, le temps d’une marche de 10 min en prenant conscience de sa respiration.

  • L’animation des lieux de voyages peut être très stressante . J’ai remarqué que, marcher lentement en observant les autres, fonctionnait très bien pour ralentir le système nerveux et mieux gérer les aléas du voyage.

  • Notre organisme adore le rythme , c’est ce qui rend la vie si difficile aux personnes qui travaillent de nuit. Le secret est donc de rythmer au mieux nos heures de repas, nos heures d’activités physiques (les entraînements intenses doivent être évités le soir) et les heures de sommeil malgré le chaos créé par ces changements d’horaires. Manger de petits repas toutes les 3h par exemple.

  • Lorsque vous traversez les fuseaux horaires , anticiper les changements peut faciliter l’adaptation. Il est donc recommandé de manger ou de faire du sport à des heures correspondant ou proche de l’horaire du lieu d’arrivée. Et sur place, l’activité physique et les contacts sociaux sont autant de stimulations positives pour retrouver le rythme rapidement.

  • Le sommeil et le repos en général , sont cruciaux pour notre régénération. La sieste de 20 min est magique mais cela s’entraîne également. N’hésitez pas à tester les endroits, positions, équipements …


Dans le « Graal du Voyageur Moderne », je vous propose 12 domaines dans lesquels vous pouvez vous investir et progressivement créer vos propres habitudes et routines. Avec beaucoup d’humour et des pistes de développement, vous y trouverez de la détente et des informations pratiques.

>> « Le Graal du Voyageur Moderne » sur amazon , pour profiter des conseils avisés de Merlin, coach avisés des 12 chevaliers de la table ronde.


Bon voyage.

David Germeau, votre « Coach Challenge » sur FB : David Germeau Consulting  - Programme Corporate Fitness « Gym@Work » infos via info@gymsana.be