Psycho et bien-être

Vous avez l’impression de tourner un peu au ralenti et de ne plus avoir la même vitalité qu’il y a quelques années ? Nos meilleurs conseils anti-âge.


Il vous faut des jours pour récupérer d’une nuit trop courte ? Vous supportez moins bien les excès ou les changements de rythme ? Rien d’étonnant :  “Avec l’âge, nos cellules se reproduisent et se régénèrent moins bien” , dit le Dr Philippe Siou, médecin interniste. “Après 35 ans, nos mitochondries, organes des cellules qui fabriquent l’énergie, sont moins performantes” , ajoute Helena Compper, spécialiste en bio-nutrition. À 70 ans, elles peuvent même avoir perdu près de 50 % de leur capacité. Heureusement, on peut freiner ce phénomène pour récupérer de la vitalité. Les bons réflexes des spécialistes pour retrouver l’énergie.

Gérer le stress qui épuise

“Ce sont surtout les conséquences du stress qui usent l’organisme, par exemple le fait de manger plus, de fumer ou de boire de l’alcool pour calmer l’anxiété ou les insomnies qu’il engendre. Voilà pourquoi il est essentiel de trouver d’autres moyens de le gérer”, préconise le Dr Siou. Les méthodes de relaxation, de respiration, le yoga ou la méditation fonctionnent bien sur le long terme : “Basées sur une respiration profonde, elles permettent aussi de mieux oxygéner les cellules”, rappelle Helena Compper. Le bon exercice : pendant 5 minutes, respirez calmement en expirant sur 5 secondes et en inspirant sur 5 secondes. En régulant le rythme cardiaque, cette respiration aide à calmer le système nerveux. À faire trois fois par jour en période de stress.

Dépasser les 5 fruits et légumes par jour

“Si l’organisme est trop acide, le corps pioche dans les réserves de minéraux pour neutraliser cette acidité, au détriment des organes vitaux, des os, et de la vitalité”, indique Helena Compper. Pour cela, il faut forcer sur les végétaux : à la fois antioxydants et alcalinisants, ils ont tout bon. Mieux vaut se rapprocher plutôt de 9 portions par jour et non 5… Herbes et épices sont à consommer à volonté. Enfin, il faut augmenter la teneur en acides gras oméga-3 (via l’huile de colza ou de noix, les petits poissons gras, deux à trois fois par semaine). Le bon choix : les fruits et légumes rouges, verts, orange, violets, plus fournis en antioxydants, et les légumes feuilles (choux, épinards…) riches en calcium et potassium.

Optimiser son sommeil

“C’est surtout la nuit que les cellules se régénèrent : les gens qui dorment mal vieillissent mal”, dit le Dr Siou. L’hormone de croissance, qui répare les cellules et les tissus, est sécrétée pendant le sommeil lent. Il faut aussi agir sur l’environnement du sommeil et limiter bruits, ronflements, lumière ou écrans avant le coucher si on y est sensible. “Le plus souvent, ces gestes simples suffisent. Sinon, il ne faut pas hésiter à recourir à la phytothérapie avec les plantes aux vertus relaxantes”, ajoute Helena Compper. Le bon produit : il associe des extraits de passiflore, de valériane, et de pavot de Californie à des huiles essentielles relaxantes pour une action globale sur le sommeil. Erbanuit, Erbalab, 15,90 € les 30 gélules.

Miser sur l’activité physique

“Quand on fait bouger son corps, les cellules se régénèrent davantage”, explique le Dr Siou. Le sport active la sécrétion de facteurs de croissance, notamment au niveau cérébral. Il a été montré que l’activité musculaire favorise la fabrication de nouveaux neurones et de nouvelles connexions entre ces neurones. Le sport est antidépresseur et antistress et il aide aussi à être plus concentré et à avoir une meilleure mémoire… À condition de pratiquer à une intensité suffisante : cela doit demander un effort et augmenter la fréquence cardiaque. Le bon programme pour non sportif : 5, puis 10 puis 15 min jusqu’à 30 min de marche rapide ou de vélo d’appartement, 3 fois par semaine + 2 séances de 20 min d’exercices type flexions, abdos, d’aquagym ou de Pilates.