Psycho et bien-être

La chronique de notre spécialiste en développement personnel et relationnel, Julie Arcoulin.


C'est une question qui revient sans cesse… Lorsque un homme ou une femme sort d’une relation avec un pervers narcissique il/elle est brisé(e), détruit(e), effrayé(e). L’emprise est un mécanisme subtil et dangereux, une destruction à petit feu. Quand on en sort, il y a beaucoup de choses à reconstruire. La bonne nouvelle, c’est que c’est possible !


Vous avez cru que c’était l’homme/la femme de votre vie ?

En fait, ce qui est difficile après ce type de relation, c’est de ne pas voir dans chaque compliment, attention, cadeau une manœuvre de manipulation. Une histoire de couple avec un/une pervers(e) narcissique commence sur les chapeaux de roue. Au début, vous imaginez que c’est trop beau pour être vrai. Pourtant, très vite dans la relation, des signes vous sont donnés. Remarques désobligeantes, crises de colère, attitudes inappropriées,…

Le problème, c’est que vous vous dites « Mais les bons moments sont tellement bons, ce n’est pas bien grave. Il/elle a eu une enfance difficile, ça explique ces colères. » Et c’est là que l’enfer commence. Vous trouvez des excuses, des prétextes pour atténuer les mauvais moments et vous bercer d’illusions.

Il faut dire que les pervers narcissiques sont doués pour encourager le rêve. Les histoires qu’ils racontent sont convaincantes. Ils savent exactement ce qu’il faut dire et à quelle proie pour que la toile se tisse. La première rencontre, le premier regard vous ont souvent donné des indications contraires. Ensuite, poussé par un copain ou une copine « Allez, va donc boire un verre avec lui/elle. Tu verras bien. », vous y allez. Et là, vous ne pouvez plus reculer et ignorer tous les signes qui vous disent que c’est le bon ou la bonne. Par un processus de collage, il/elle vous dit absolument tout ce que vous voulez entendre.


Quand le masque tombe

La toile se tisse. Comme je vous le disais, certains signes essayent de vous éclairer mais vous les repoussez avide de vivre une grande histoire et poussé par votre envie d’y croire. De plus, généralement, les victimes d’emprise ne peuvent tout simplement pas imaginer que des personnes aussi toxiques puissent exister. Petit à petit, vous remarquez que cette personne qui partage votre vie a deux visages. Celui de l’intimité et celui de l’espace social. En réalité, elle n’a pas deux visages. Il s’agit de son moi profond et d’un masque.

Un jour, le gros clash. La violence physique, la dispute éclate, l’incident qui fait tomber le masque. Mais en bon manipulateur, le masque se remet vite. Et vous y croyez à nouveau. De plus, ce type de personnalité a aussi l’art de faire croire à l’autre que c’est lui le fou/la folle. Alors forcément, vous vous remettez en question et vous concluez : c’est moi qui ai un problème, ça va passer.


Le réveil

Après un certain temps, vous êtes bien obligé(e) d’admettre qu’il y a un problème, que quelque chose ne va pas. Il/elle est violent psychologiquement, physiquement, s’en prend aux enfants. Il/elle vous isole de tout le monde, ne veut pas que vous portiez tel type de vêtements ou tel type de couleur. Vous n’êtes plus vous même. Vous n’osez plus rire, papoter simplement avec quelqu’un par peur des retombées. Vous vous bridez, vous vous empêchez d’aller à cette soirée avec vos collègues, vous jetez la robe que vous aimiez tant.

Un jour, c’en est trop et vous découvrez que vous êtes emprisonné(e) dans une relation avec un/une pervers(e) narcissique. Au moment où vous faites cette découverte, il/elle a eu le temps de vous détruire. De détruire votre confiance en vous, votre énergie. Vous doutez de vous et de vos capacités. Sortir de ce genre de relation est donc très difficile. Mais vous y parvenez un jour où l’autre. Vous partez, vous rompez et vous recommencez une vie pleine de liberté.


Comment refaire confiance ? 

Une fois sorti(e) de la relation, vous revivez. Cela ne veut pas dire que vous avez la paix, cela dépend des cas. Mais je n’ai jamais entendu quelqu’un me faire part de ses regrets quant à une rupture dans ce genre de relation. Le temps passe, puis vient le moment où vous retrouvez l’envie de revivre une relation. Mais là, vous avez peur. Et je vous comprends ! Il y a une série de choses à faire pour reprendre confiance :

  • faites confiance à votre intuition

  • définissez ce qu’est l’amour pour vous

  • soyez au clair avec vos attentes par rapport à un/une partenaire

  • reconstruisez votre confiance en vous en vous focalisant sur tout ce que vous faites de bien

  • nettoyez les croyances que vous avez créées à cause de votre expérience avec cette personne

  • Demandez-vous ce qu’est le véritable amour et ce que vous êtes en droit, comme tout être humain, d’espérer dans une relation

  • Apprenez à vous aimer, de cette façon vous aimerez différemment

Chaque jour, je vois des personnes franchir courageusement ces étapes. C’est possible. Ne laissez pas la politique de la terre brûlée gagner. Quelque part, au fond de vous, il existe encore un morceau plein de verdure prêt à envahir tout le reste.

À la semaine prochaine.

Suivez-moi sur Facebook – Mon site : www.juliearcoulin.com