Psycho et bien-être Cette semaine, glissons-nous dans l'intimité des couples. La St-Valentin approche, cela peut être l’occasion de faire un point, de se réajuster. Le couple devrait se réinventer quotidiennement pour perdurer, c'est la conviction de Julie Arcoulin, spécialiste en développement personnel et relationnel. Quoi qu’il en soit, donner son mode d’emploi à l’autre est une bonne façon d’éviter les frustrations.


Arrêtez d’espérer que l’autre va deviner ce que vous voulez

L’évidence même, n’est-ce pas ? Et pourtant… Beaucoup d’entre nous espèrent que leur partenaire va deviner leurs attentes. Il faut avouer que, du coup, beaucoup d’entre nous sont déçus à l’arrivée. Pas étonnant, selon moi.

Nous ne pouvons pas espérer que les autres devinent nos envies, attentes, besoins, etc. Il faut leur donner des infos, une sorte de mode d’emploi sur notre manière de fonctionner sinon c’est la déception assurée.

Lancez-vous et osez formuler des demandes claires sans les déguiser par des remarques, commentaires, grimaces en espérant que l’autre « sente » ce qu’il doit faire. Car si vous en avez assez d’être déçu(e), il s'agit alors de changer de façon de faire. Pensez à cette phrase d’Einstein : « La folie c’est de faire toujours la même chose en espérant obtenir un résultat différent. » Si cela ne fonctionne pas en fondant vos espoirs sur les « pouvoirs de divination » de votre partenaire, changez de méthode et communiquez sur vos envies.


Connaître son propre mode d’emploi

© Pexels

Une chose est sûre, avant de pouvoir donner son mode d’emploi à l’autre, il faut le connaître soi-même. Sinon, ce n’est pas gagné. Cela suppose une bonne connaissance de soi, une introspection, un travail afin de, déjà, se débarrasser de certaines blessures pour ne pas les faire porter à l’autre.

Interrogez vos envies, vos besoins, vos attentes. Demandez-vous ce que vous souhaitez réellement vivre dans une relation. Ce n’est qu’en passant par cette phase que vous pourrez vous familiariser à votre façon de fonctionner et le communiquer à l’autre.

Identifiez vos points sensibles, vous pourrez commencer à les nettoyer et vous les connaîtrez suffisamment pour savoir comment les prendre.

  • Avez-vous besoin de fusion ?

  • D’indépendance ?

  • D’attentions quotidiennes ?

  • De présence ?

  • De soutien ?

  • De participation aux tâches ?

  • De disponibilité ?

  • Avez-vous envie de partager un peu, beaucoup ?

  • Avez-vous besoin de passer beaucoup de temps avec votre partenaire ?

Les réponses à ces questions sont essentielles « en interne » avant de pouvoir communiquer votre mode d’emploi.


Communiquez sur votre mode d’emploi

Une fois que vous vous connaîtrez un peu, voire beaucoup, vous pourrez commencer à vous exprimer. Le « mode d'emploi » est différent pour chacun de nous. L’important est d’envoyer des messages clairs : ne déguisez pas vos demandes et ne dites pas le contraire de ce que vous pensez. Ce sera déjà un bon début. Par exemple, si vous dites « Je ne veux rien pour la Saint-Valentin », il y a de fortes chances que votre partenaire comprenne « Elle ne veut rien pour la Saint-Valentin ». Ne soyez donc pas étonné(e) si, effectivement, vous n’avez rien pour la Saint-Valentin. Vous m’avez suivi(e) ? Ne dites pas « Non, non je ne suis pas fâché(e) » si en réalité, vous l’êtes et que vous espérez que votre partenaire fasse un pas vers vous.

L’autre ne devinera pas. Si vous voulez quelque chose, demandez-le ou exprimez-vous sur votre envie. Soyez clair, ne prenez pas de chemins détournés. N’espérez pas qu’en un regard l’autre ressentira ce que vous voulez. Cela peut effectivement marcher de temps en temps, mais pas à tous les coups. Alors pour éviter les frustrations, exprimez-vous. Vous allez voir, cela va changer votre vie.

Ne communiquez pas en accablant l’autre. Expliquez les choses en disant « Quand tu as ce comportement là, je ressens ceci. Donc je vais régler la partie qui m’appartient, mais pourrais-tu être attentif ? » De cette façon, vous signifiez à votre partenaire que vous êtes conscient(e) de votre part et il/elle se sentira plus libre.

À la semaine prochaine.

www.juliearcoulin.com - Suivez-moi sur Facebook