Psycho et bien-être Ne vous êtes-vous jamais dit que vous aviez une foule de choses inutiles qui traînaient chez vous? N'avez-vous jamais regardé votre garde-robe remplie de fringues en vous disant que vous ne mettrez plus jamais la moitié des vêtements qui s'y trouvent? N'avez-vous jamais regretté un achat compulsif qui ne vous était pas vraiment utile? Prenez les choses en mains. Triez, jetez, donnez, rangez et débarrassez-vous du superflu dans votre vie, aussi bien dans vos possessions matérielles que dans vos relations. Ce concept s'appelle le minimalisme. 


Le minimalisme, c'est quoi?

C'est le fait de ne garder que les choses essentielles dans votre vie. Certains minimalistes ne conservent que 100 objets dont ils ne pourraient pas se passer. Mais il n'y a aucune règle en la matière. Il s'agit juste de jeter, donner ou vendre les choses que l'on utilisera plus jamais, de se débarrasser des contacts inutiles qui traînent sur notre compte Facebook, de ne pas s'encombrer d'objets superflus. Bref, de ne garder que l'indispensable et se débarrasser du reste.

Lucile, blogueuse et minimaliste, nous explique comment elle a découvert ce mode de vie. "Après mes études, j'avais pour projet de partir voyager un an en Australie. Je devais rendre ma chambre d'étudiante, trier mes affaires mais, surtout, préparer mon sac pour une année complète au bout du monde. Comme tous les voyageurs novices, je suis partie avec un sac trop lourd rempli de choses inutiles. Petit à petit, je me suis délestée de certaines choses et j'ai compris que je n'avais pas besoin de grand-chose. Je suis donc rentrée avec un sac à moitié vide mais avec des souvenirs plein la tête. C'est à ce moment-là que j'ai compris que les possessions n'étaient rien d'autre que des boulets aux pieds."

© reporters

Comment faire le tri dans ses affaires ?

"Avant tout, il faut faire un travail intérieur pour comprendre d'où nous vient cette envie de posséder, pourquoi nous avons tant besoin d'acheter, quels sont les pièges que les pros du marketing mettent sur notre route et comment les éviter. Si on ne fait pas ce travail, le bazar reviendra comme un boomerang" , explique Lucile.

Une fois que l'on est mentalement prêt à faire le tri, il "suffit" de se poser quelques questions. Vais-je encore vraiment porter ce vieux pull à moitié troué? Est-ce que ces bougies qui prennent la poussière me sont vraiment utiles sachant que je n'en allume jamais? Et ce tapis de sport, vais-je l'utiliser un jour? En se posant les bonnes questions, il est possible de se débarrasser de la moitié de ses affaires. Certes, votre habitation vous paraîtra peut-être vide au début mais pensez à toute la place que vous gagnerez, aux objets que vous ne devrez plus nettoyer et à l'argent que vous pourrez gagner en revendant les choses superflues.

Attention : faire le tri, c'est bien, mais ce n'est pas pour autant qu'il faut remplir l'espace que vous venez juste de libérer. Inutile de vous acheter une nouvelle chemise presque identique à celle à laquelle vous venez de dire au revoir dans un vide-dressing !

Pour Lucile, il faut se poser trois questions avant d'acheter quelque chose de nouveau :

- Est-ce que j'en ai besoin?

- N'ai-je pas quelque chose de similaire chez moi qui pourrait remplir la même fonction?

- Si je ne l'achète pas, est-ce que ça va me manquer?

Autre petit conseil : posez un autocollant pour éviter les publicités dans votre boite aux lettres et n'acceptez pas les échantillons gratuits que vous pouvez recevoir et qui resteront dans un tiroir.

Bref, conservez seulement ce qui vous procure de la joie.

© reporters

Le grand nettoyage, c'est aussi dans les relations

Nous avons tous des dizaines d'amis sur Facebook à qui nous ne parlons jamais. Et si, à partir de maintenant, nous privilégions la qualité à la quantité? Est-ce qu'avoir dans sa liste de contacts une amie de maternelle que l'on a plus revue depuis lors a vraiment du sens? Demandez-vous quelles sont les personnes qui comptent vraiment pour vous et n'acceptez pas "n'importe qui" sur les réseaux sociaux.

Gardez dans votre vie les personnes à qui vous tenez réellement et débarrassez-vous des gens qui vous sont toxiques.


Quels sont les avantages?

On l'a déjà dit : un gain de place, de temps et d'argent. Mais ce n'est pas tout. Lucile confie être au top moralement grâce à cela.

"Je ressens la liberté de choisir et de ne plus me laisser imposer des choses. Aujourd'hui, j'ai pris conscience que je suis maître de mes décisions et que chacun de mes achats a des conséquences. Le fait de me libérer du superflu m'a apporté une plus grande confiance en moi. Je sais que même s'il me manque quelque chose, je suis capable de faire sans. Je suis capable d'utiliser ma matière grise pour trouver une alternative. Je me sens libre et sereine, je me suis détachée du regard des autres."

"Le mode vie minimaliste ne consiste pas seulement à se débarrasser du superflu, on apprend surtout à s’écouter, à trouver son essentiel. Son essentiel peut être un projet de vie, un rêve d’enfant, il est différent pour chaque personne dans la forme mais, sur le fond, il est ce qui nous donne envie de nous lever le matin et d’avancer."


Plus d'infos : rendez-vous sur le blog de Lucile.