Psycho et bien-être

Selon une étude menée par des chercheurs anglais, les personnes qui font des siestes de moins de 30 minutes seraient plus heureuses que les adeptes des siestes plus longues ou que ceux qui n'en font pas.

En anglais, on l'appelle la "powernap", une sieste éclair de moins de trente minutes qui vous remet d'aplomb. On laisse parfois durer ces micro-siestes plus longtemps que prévu. Erreur ! Selon une étude menée par des chercheurs de l'université d'Hertfordshire, en Angleterre, les personnes qui font des siestes de moins de 30 minutes seraient plus heureuses que les adeptes des siestes plus longues ou, moins surprenant, que ceux qui zappent tout simplement ce temps de repos en journée. 

Pour arriver à ces résultats, ils ont demandé à plus de 1.000 personnes d'évaluer leur bonheur et ces personnes ont été interrogées sur leurs habitudes de sieste. 

Les deux tiers des participants qui dorment moins de 30 minutes l'après-midi déclarent être heureux, contre seulement 56% pour ceux qui font des siestes longues et 60% pour ceux qui n'en font jamais.

"Un grand nombre de recherches montrent que les siestes courtes stimulent la performance. De nombreuses entreprises très prospères, comme Ben & Jerry's et Google, ont installé des espaces de sieste dédiés au travail", a expliqué le professeur Wiseman à la tête l'étude. En France et en Belgique, il n'existe pas encore de salle à roupillon sur les lieux de travail. Les travailleurs peuvent toutefois se consoler dans le bar à sieste, le seul de la capitale, installé dans le quartier européen. 

(Photo : Ostrich Pillow, l'invention géniale pour dormir dans l'avion ou au bureau!)