Psycho et bien-être

Cette semaine, nous avons demandé à Julie Arcoulin de revenir au travers d'une vidéo sur une notion délicate et difficilement identifiable : le syndrome de l’abandon.


Ce sentiment tenace d'abandon trouve son origine dans l’enfance. À un moment donné, l’enfant que vous étiez s’est senti abandonné, délaissé, pas suffisamment aimé par l’un de ses parents, ou les deux. Il n’a pas forcément effectivement été abandonné. L’arrivée d’un frère ou d’une sœur peut également nourrir un syndrome d’abandon. Comme la séparation des parents, même si les choses sont faites correctement et le mieux possible.

Bien sûr, l’absence réelle et concrète d’un parent peut également être à l’origine de cette blessure. Cela va sans dire. Mais pas obligatoirement... La prise de conscience que l'on en souffre est le premier pas sur le chemin de la guérison.

Voici les explications de Julie Arcoulin sur ce syndrome qui pourrit la vie et rend triste et dépendant ceux qui l'ont en eux.