Psycho et bien-être

Avant le retour bimensuel de la chronique de Julie Arcoulin la semaine prochaine, la spécialiste en développement personnel et relationnel était revenue l'an passé sur le stress de la rentrée qui touche inexplicablement tout le monde. On vous en livre ici un résumé punchy pour que vous soyez prêt... à oublier que la rentrée approche !

Dès que la rentrée approche, nous sommes assaillis de messages en tous genres tels que « Organisez-vous pour éviter le stress de la rentrée », « N’attendez pas la dernière minute », « N’oubliez pas ceci »,… Finalement, quelle est la réelle part de ce stress et quelle est la part qui agit sur nous comme un phénomène de contagion ?, s'intérrogeait Julie Arcoulin.


Le constat

- La rentrée scolaire . Le stress induit par la rentrée des enfants que cela engendre n’est pas à minimiser. Principalement à cause de la nouveauté que cela représente.

- Les remises en question . Pour les adultes, la rentrée est parfois le moment de la remise en question. Après une période où nous avons navigué avec une vitesse de croisière agréable, il faut se remettre dans le bain comme on dit. Reprendre le rythme effréné, les embouteillages, courir à gauche et à droite, jongler entre les agendas des enfants, l’agenda perso et celui de la famille. Pour certains, cette remise en route est aussi le moment de la recherche de sens avec son lot de « À quoi ça sert tout ça ? », « C’est reparti pour un tour alors que j’ai envie de changement » ,… La rentrée peut également être « stressante » car on s’interroge sur ses choix de vie, sur les choses qu’on aimerait voir changer et qui ne changent pas, etc.

- La cadence plus rythmée. Ces deux mois d’été sont généreux, ils nous donnent la permission de profiter du rayon de soleil qui pointe, de coucher les enfants plus tard, de savourer les apéros prolongés.

- La réadaptation. Septembre entraîne son lot d’exigences et de contraintes. Nous quittons un équilibre, une façon de fonctionner pour une autre. Cela mobilise des ressources, exige une réadaptation. Tout changement provoque un stress, petit ou grand.


Les actions

Il existe des techniques, on peut tous partager de bons conseils. Pourquoi ils ne fonctionnent pas ? Parce qu'on ne les applique pas voyons ! Voic nos astuces pour ne pas se laisser déborder par ce fameux stress de la rentrée :

    • Organisez-vous . Faire les choses à la dernière minute c’est la meilleure façon de plonger dans le grand bain du stress.

    • Préservez-vous . Ne pompez pas déjà l’énergie que vous avez, peut-être, eu la chance d’accumuler pendant les vacances.

    • Faites des pauses . C’est ça qui nous manque cruellement dans nos rythmes effrénés. Que ce soit une pause de 15 minutes ou de 24 heures, prenez du temps pour créer un « moment vacances ».

    • Installez une routine bien-être que vous pouvez utiliser quand bon vous semble, un peu comme un ancrage qui vous permettrait de vous évader.

      Et si vous ne voulez plus subir le stress de la prochaine rentrée, identifiez ce qu’il faut changer dans votre vie pour vous mettre à l’abri. Avec l'aide d'un spécialiste, c'est souvent plus simple...


    L’agenda de la rentrée Suivez-moi sur Facebook