Psycho et bien-être

Christine Calonne est psychothérapeute et, depuis 2000, elle s'est intéressée de plus près aux troubles pervers, et précisément à la perversion narcissique. "J'ai accompagné de victimes de pervers narcissiques qui ont subi des violences physiques et mentales. J'ai voulu différencier les formes de violence : celles des pervers narcissiques, des narcissiques, des personnalités borderlines également, et des pervers tout court", explique-t-elle.

Christine Calonne rappelle aussi que l'appellation est, à notre époque, utilisée à tort et à travers. "Le mot est tourné en dérision, car on met toutes les choses dans cette terminologie mal comprise." Christine Calonne est l'Invitée du samedi de LaLibre.be.

Vous affirmez que le pervers narcissique porte "un masque de séduction". Est-ce à dire qu'il est difficile à démasquer ?