Psycho et bien-être La charge mentale, ce terme qui englobe tout ce qu'une femme ou un homme doit gérer au quotidien dans son foyer, est déjà bien connu. Aujourd'hui, Emma qui avait déjà dénoncé cette charge mentale décrit, dans une nouvelle BD, la charge émotionnelle.


Emma, qui avait fait le buzz sur Internet avec ses planches de BD qui illustrait la charge mentale, revient avec un tout nouvel ouvrage sur la charge émotionnelle. Cette militante féministe, interrogée par Regards.fr, définit ce terme par le fait "de toujours être en position de soin par rapport aux autres", "de toujours se demander ce dont l'autre à besoin" et "de se comporter de la manière dont l'autre attend".

En fait, on a tendance à penser que les femmes sont naturellement plus dans l'empathie, dans l'aide et le conseil aux autres alors que les hommes sont moins enclins à exprimer leurs émotions, parce que depuis la nuit des temps, on leur dit : "Sois un homme" ce qui signifie en gros qu'un homme ne pleure pas, ne se plaint pas, ne souffre pas et aura alors bien moins tendance à imaginer la souffrance ou le besoin de soutien des autres.

Alors dans un couple mixte, souvent ça coince parce que l'attention portée à l'autre et au volet "social" de la vie de couple ne semble partir que dans un sens... Et si l'on ajoute ça à la charge mentale, il y a de l'épuisement dans l'air alors que tout cela est "invisible", comme le démontre la dessinatrice. C'est ce que décrit entre humour et sérieux Emma qui apporte aussi des pistes pour en parler entre hommes et femmes.