Psycho et bien-être Une équipe de recherche médicale de West Virginia University affirme dans The Journal of Hospital Infection que “jusqu’à 80% des individus conservent, après s’être lavés les mains, sur leurs doigts et dans la paume des bactéries susceptibles de transmettre des maladies”. Pour eux, il faut donc cesser de se serrer les mains… Mais comment dire bonjour alors ?

Se mettre aux checks

Selon les chercheurs, “toucher les poings est dans un hôpital une alternative efficace au fait de se serrer les mains”. La pratique, appelée le check, peut conduire à une diminution de la transmission des bactéries et ‘améliorer la santé et la sécurité des patients et du personnel”.

L’équipe de chercheurs a constaté que se serrer la main expose 3 fois plus de surface de peau que le contact des poings et dure près de trois fois plus longtemps.

Voilà qui donnera un peu de “coolitude” sur les lieux de travail.