Psycho et bien-être

Cet hiver le sommeil vous échappe totalement et vous commencez à vous remettre en question ? On vous explique ce mal qui vous fatigue.


C’est une conversation qui est devenue un véritable rituel lorsque l’on arrive sur notre lieu de travail. Les traits tirés et les yeux bouffis, on fait le même constat : on n’a encore pas très bien dormi. Par conséquent, la journée peut être dure à abattre et les coups de barre sont fréquents. Trouble du sommeil ? Dépression saisonnière ? Nous manquons simplement de lumière.

Plus de différence entre le jour et la nuit

« D’habitude, lorsque vous allez à l'extérieur, il y a une différence énorme de lumière par rapport à l’intérieur. Mais comme ces dernières semaines sont très sombres, cette différence est beaucoup moins frappante », explique Johan Verbraecken dans une interview accordée au Standaard relayée par So Soir le 11 janvier. Le mois de décembre 2017 dont nous sortons à peine a effectivement été le mois le plus sombre depuis… 1934. Mais lorsque le soleil joue à cache-cache, adieu vitamine D et mélatonine. Et c’est notre moral qui en pâtit.

La luminothérapie, la cure en vogue

Lampes, lunettes – on les appelle les « luminettes » - ou séances spécialisées, la mode de la luminothérapie profite donc de cette obscurité ambiante. De plus en plus de personnes qui voient leur sommeil se fragiliser se tournent en effet vers une cure de lumière. Pour une lampe spécialisée, il faut compter dans les 100 euros et il s’agit de rester posté devant une demi-heure le matin ou le soir pour absorber ses bienfaits. Objectif ? Retrouver un semblant d’équilibre biologique.

© DR

Pour celles et ceux qui ne souhaitent pas se lancer dans cette aventure, on misera sur une promenade quotidienne afin de s’exposer tant bien que mal à la lumière du jour. On se rassure en se disant que désormais les journées sont de plus en longues, en janvier on gagne en moyenne 69 minutes de clarté en plus ! Et avec un peu de chances, le soleil daignera, peut-être, certains jours, repointer le vrai bout de son nez...