Psycho et bien-être

Deux psychologues se sont penchés sur la question aux États-Unis.


Outre-Atlantique, c’est une relation qui suscite émoi, frustration et fascination. Le couple que formaient et forment encore Selena Gomez et Justin Bieber est souvent sur toutes les lèvres. Car oui, aujourd’hui, Jelena (contraction Justin et Selena) is back. Pour The Cosmopolitan, deux psychologues ont tenté de répondre à la question suivante : pourquoi ce couple fascine tant ? Une réponse en trois points. 

1) Car c’est l’histoire (interminable) d’un premier amour

Cosmo le rappelle, le couple est né en 2010. À l’époque, le chanteur de Baby a 16 ans et porte encore sa coupe de cheveux culte. La star de l’écurie Disney en a 18. La teenage romance est alors très médiatisée.

« Un premier amour est magique et passionnant, mais aussi volatile et difficile à oublier », explique le Dr Azadeh Aalai. « Jelena active une forme de nostalgie chez l’adulte – nous fantasmons notre premier amour, car il y a une dimension d’innocence et d’ouverture lorsque nous aimons pour la première fois et que nous perdons lorsque nous vieillissons ». C’est donc ça la force de ce couple.

Jelena en 2010.
© REPORTERS

2) Le rôle indéniable de la musique

Entre les ruptures (la première a lieu en 2013) et les rabibochages, les deux stars ont choisi leur médium de cœur pour mettre en forme leurs sentiments : la chanson. Du côté de Gomez, on retiendra des titres comme Love Will Remember (L’amour se souviendra) ou The Heart Wants What It Wants (C’est le cœur qui décide). Du côté de Bieber, on trouve Sorry (Désolé) ou bien What Do You Mean? (Que veux-tu dire ?).

Leurs sentiments mutuels et leur musique ne peuvent donc pas être séparés. « Cela alimente toute leur histoire – ils n’ont jamais perdu cette connexion », analyse le Dr Melanie Greenberg.

Les deux stars vues ensemble le 30 octobre 2017.
© REPORTERS

3) Le public aime les reconversions de bad boys

Et le mauvais garçon en question n’est nul autre que Justin Bieber. « Il y a une mythologie autour de la figure du bad boy qui se repent avec l’aide d’une ‘femme bonne pour lui’, et ces stéréotypes genrés sont aussi véhiculés par cette histoire », détaille le Dr Aalai, toujours dans Cosmopolitan

Ce processus est romantique et fait le sel de nombreux films. Un rôle que Bieber joue à merveille depuis qu’il s’est assagi il y a quelques mois. Jelena est mort, vive Jelena !