Psycho et bien-être

Oser sortir seul(e) n'est plus un tabou. Mieux, cela pourrait même avoir quelques avantages!

Il se peut que vous ayez déjà croisé une personne en train de manger seule au restaurant ou une autre allant voir un film en solitaire au cinéma. Ce phénomène a pris de l'ampleur ces dernières années. En effet, cela ne choque plus personne de croiser quelqu'un faisant des sorties sans être accompagnée d'une foule d'amis. Peut-être vous est-il même déjà arrivé de manger seul(e) sur le temps de midi ou carrément de partir en vacances avec uniquement votre sac à dos pour compagnie.

"Le rapport à la solitude est très personnel. Certains peuvent la rechercher, d'autres la craindre. Tout dépend de l'éducation et des schémas cognitifs qui sont à la base de notre personnalité" , explique Chloé Vincken, psychologue agréée.

"Si l'on excepte les personnes qui fuient le contact social comme la peste car ils sont mal à l'aise en groupe, je dirais qu'il faut être quelqu'un de très indépendant pour bien le vivre. Il faut disposer de beaucoup de confiance en soi pour manger seul(e) par exemple car cela attire forcément le regard des autres" , continue-t-elle. C'est également pour cela qu'il serait inenvisageable pour beaucoup d'oser se mettre en retrait volontairement. "Ils admirent ceux ou celles qui le font mais ne se sentent pas capables de faire la même chose. Souvent, elles sont persuadées ne pas pouvoir se débrouiller seules. Les personnes qui craignent à ce point la solitude souffrent généralement d'un manque de confiance en elles. Elles sont en quelque sorte dépendantes de leur cercle social" , conclut la professionnelle.

Quoi qu'il en soit, il y a beaucoup d'avantages à se retrouver seul(e) :

- Pouvoir réfléchir sur soi-même : Lorsque l'on est sans cesse accompagné à toute heure du jour, il devient difficile de s'accorder du temps pour soi. Ce n'est pas pour rien si à la fin d'une relation amoureuse trop fusionnelle, l'on conseille aux nouveaux célibataires de prendre le temps de réaliser une introspective. De quoi ai-je besoin? Quels sont mes objectifs à moyen et long termes? De quoi ai-je envie? Comment puis-je être heureux(se)? Autant de questions auxquelles on ne peut trouver les réponses qu'en étant posé, au calme, seul(e).

- Se ressourcer : Certaines personnes ont une vie professionnelle ou sociale très prenante. Sortir seules est un moyen pour elles de fuir l'agitation, de créer une cassure nette avec le quotidien, de souffler avant de reprendre les "bonnes vieilles habitudes".

- Tenter de nouvelles expériences : Partir en vacances en couple, entre amis ou seul, ce n'est évidemment pas la même chose. Selon le cas, le séjour sera très différent. Partir seul(e) en vacances sera l'occasion pour vous de visiter ce que vous avez vraiment envie de voir, sans être influencé par les choix d'autrui.

- Observer ce qu'il se passe autour de vous : Lorsque vous allez au restaurant entre amis, vous avez sans doute tendance à vous plonger corps et âme dans une conversation avec eux, sans remarquer ce qu'il se passe à quelques mètres de vous. Y aller seul vous permettra de profiter de l'ambiance, d'observer des détails du monde extérieur en toute quiétude.

- Se prouver qu'on peut y arriver : Pour certaines personnes, il est inconcevable de partir seul(e) quelque part. Surmonter ses craintes est alors un bon moyen de retrouver la confiance en soi que l'on avait perdue.

- Faire de nouvelles rencontres : S'il vous arrive de sortir seul(e), cela ne doit évidemment pas dire que vous êtes obligé(e) de rester seule tout le temps. Qui sait, ce sera peut-être l'occasion de vous lier d'amitié avec de nouvelles personnes à qui vous n'auriez peut-être pas parlé si vous étiez restés entre amis.