Psycho et bien-être

Ce liquide nourricier est idéal pour accompagner votre renouveau après l'hiver. La chronique de la naturopathe Alexandra Goemaere.


C’est la saison de la récolte de sève de bouleau. La sève est le liquide nourricier du bouleau qui nourrit les bourgeons et les jeunes pousses. A la fin de l’hiver, l’arbre se gorge de toute la sève dont il a besoin. Ainsi, pendant un gros mois, il produira environ 200 litres de par jour, soit environ 6.000 litres pour un seul bouleau mature de plus de 30 ans.


La sève de bouleau est très reminéralisante

Une cure au printemps est donc idéale pour pour accompagner votre renouveau après l’hiver. Sa richesse en oligoéléments et en minéraux en font un allié de choix pour vous revitaliser. Elle contient :

- du magnésium et du lithium pour réguler votre humeur et les petites déprimes

- du silicium pour vos articulations, cheveux, peau…

- du potassium pour l’équilibre du rythme cardiaque et la circulation sanguine

- du calcium et du phosphore pour renforcer vos dents et vos os

- de la vitamine C et du sélénium, de puissants antioxydants pour lutter contre le stress

La teneur des oligoéléments dépend évidemment de la qualité du sol où pousse le bouleau.

La sève de bouleau est aussi reconnue pour ses effets diurétiques et drainants. Elle détoxifie et purifie tout en douceur votre organisme.


Comment utiliser la sève de bouleau ?

Pour une cure minéralisante, on recommande 1 verre par jour, idéalement le matin à jeun, pendant 3 semaines. Elle a un goût frais, presque comme de l'eau même si certaines personnes en apprécient peu le goût parfois doucereux pour certaines sèves.

La sève de bouleau se conserve au frigo. Comme elle contient 0,5 à 2 % de sucre, elle peut se mettre à fermenter si on ne la conserve pas au réfrigérateur.


Quelles différences entre jus de bouleau et sève de bouleau ?

Le jus de bouleau est complètement différent de la sève. Il s’agit en fait d’une décoction de feuilles de bouleau. Alors que la sève est obtenue en drainant les arbres directement par l’écorce.

La sève peut se consommer fraîche sans être pasteurisée. Le jus par contre est conservé sous forme de concentré à diluer dans de l’eau.

La sève est beaucoup plus riche que le jus en oligoéléments et en minéraux. Mais le jus a des propriétés plus hydratantes et drainantes.

A noter également que le jus est beaucoup moins cher que la sève.