Psycho et bien-être

Une étude réalisée par l'Université de Gand révèle que des enseignants inspirants font de nous des adultes plus heureux.

Les personnes qui ont été inspirées par leurs professeurs voient leurs chances de se sentir plus heureuses, plus tard, augmenter de 68%. C'est ce que révèle vendredi l'Enquête nationale du Bonheur réalisée par l'Université de Gand (UGent) et l'assureur-vie NN auprès de 3.770 Belges. La qualité de nos relations pendant l'enfance et l'adolescence, ainsi qu'un environnement favorisant l'affection, la stabilité et la confiance sont décisifs pour notre bonheur à un âge plus avancé. Ainsi, environ 43% des Belges affirment avoir été inspirés par leurs professeurs dans leur jeunesse.

Les relations avec les parents, frères et soeurs, autres membres de la famille, amis sont aussi prépondérantes dans le sentiment de bonheur à long terme.

Assez logiquement, le fait d'avoir été victime de harcèlement a, à long terme, un impact significatif et négatif sur le bonheur: 34,2% disent avoir connu le harcèlement pendant leur scolarité. Et le risque de se sentir malheureux adulte augmente de 77% chez les personnes qui ont été confrontées au harcèlement dans leur jeunesse.