Psycho et bien-être

Rouge, jaune, bleu, vert... Derrière ces couleurs se cachent plusieurs pouvoirs : celui d'influencer notre humeur, notre santé et notre personnalité.

Selon le designer Jean-Gabriel Causse, rencontré par le média Brut, chaque couleur actionne des fonctions spécifiques du cerveau d'après la neuroscience.

"En Angleterre, on a repeint des salles de classe beiges en rose. (...) Et on se rend compte que, depuis ce changement de couleur, les dessins des enfants, âgés de 7-8 ans, sont beaucoup plus positifs. Il y a plus de soleils et moins de nuages", explique-t-il.

Pourquoi la couleur change-t-elle ainsi le comportement? Selon Jean-Gabriel Causse, aucun scientifique n'est capable d'y répondre. Mais les couleurs auraient un impact direct sur notre productivité, et notre moral, indique-t-il. "La pire couleur que l'on puisse avoir au boulot est le blanc. Cette couleur provoquerait un risque supérieur de burn out", illustre l'écrivain français.

Une médecine des couleurs?

C'est la chromothérapie, cette thérapie par les couleurs, qui est une médecine douce inspirée des traditions indienne et chinoise. Par exemple, selon cette méthode, le rouge est un retour vers l'instinct animal. Une couleur qui provoque l'énergie, les pulsions. Bref, une couleur déconseillée dans la chambre du petit, surtout s'il est hyperactif. Sans danger, son efficacité est toutefois contestée par plusieurs scientifiques.