Psycho et bien-être

L'hypnose qui est une technique naturelle apprend à repérer les pensées négatives qui conduit aux blocages sexuels et à développer des techniques mentales pour les supprimer. Explications avec le docteur Mairlot, neuro-psychiatre et hypnothérapeute qui anime un atelier sur le sujet ce mercredi 20 juin.


Penser épanouissement sexuel plutôt que blocage qui mine ; imaginer le plaisir d'une relation intime plutôt que de frémir à cause d'un complexe qui inhibe, se reconnecter à son corps plutôt que de bloquer sous la pression... Les mots et les pensées ont plus de poids qu'on ne leur prête. Et ce n'est pas le docteur Eric Mairlot qui vous dira le contraire. Le neuro-psychiatre, directeur du Centre de Thérapie Brève de l' I.N.H. (Institut de Nouvelle Hypnose et de Psychosomatique a.s.b.l ) est l'un des grands spécialistes de l'hypnose depuis 35 ans.

Et aujourd'hui encore, les résultats que peuvent avoir quelques séances sur la vie d'une personne souffrant d'un blocage ou d'une assuétude ne cessent de l'étonner.


L'hypnose ericksonienne pratiquée par le docteur Mairlot peut presque tout soigner (les traumas, les blocages, les troubles émotionnels, les problèmes de poids et de boulimie, l’addiction au tabac, ...) et s'adresse à tous. Oui, « Tout le monde est capable d’apprendre l’auto-hypnose et d’être hypnotisé. J’utilise l’idée que l’hypnose c’est de laisser son volontarisme à côté de soi et de regarder les différents moyens dont on dispose pour avoir accès à ce que l’on souhaite. L’imagerie mentale est plus forte que la pensée volontaire. Dans le cas qui nous occupe, penser à l’orgasme, à ce que cela produit : détente, plaisir, volupté, est bien plus porteur que dire "je veux jouir". »
Comment est-ce possible ? On vous voit déjà froncer les sourcils... C'est pourquoi le docteur Mairlot a répondu précisément à nos questions.



Qu'est ce qui peut bloquer la sexualité des hommes et des femmes ?

Fondamentalement ce sont les pensées négatives ou les images négatives qu'on a de soi ou de la sexualité. Ces images peuvent venir d'une mauvaise expérience : une première expérience qui s'est mal passée, une éducation inhibitante, des interdits répétés encore et encore dans la jeunesse, des limitations religieuses aussi... Tout cela conduit à une mauvaise image de la sexualité et une estime de soi en baisse. Cela devient un vrai cercle vicieux.
L'usure du temps peut également produire des effets pernicieux sur la sexualité du couple. Les relations sont considérées comme une corvée, voire une punition.
Sans oublier la pression de la performance qui donne une image de ce que doit être/faire la femme et l’homme. S’enfermer dans une quête de performance n’est jamais bon, on se met la pression et c’est l’esprit qui régit alors ce qui doit être naturel et spontané.
La pensée négative a un impact énorme sur cette partie de la vie. Comme on a PEUR que cela se passe de nouveau mal, on anticipe avec des pensées auto-réalisatrices. Ces pensées viennent nous couper de notre corps, du plaisir que l'on peut avoir, cela casse le désir et cela casse l'envie. Les blocages s'installent durablement.



Vous vous êtes spécialisé dans l'aide par l'hypnose auprès des personnes ayant subi de traumatismes. Les traumatismes sexuels (agressions, viols, ...) peuvent-ils également être traités et dépassés grâce à l'hypnose ?
En tant que neuro-psychiatre et hypnothérapeute, je suis fasciné et même encore surpris moi-même par le mécanisme de l'hypnose qui va aller cicatriser la blessure et redonner une vie à des patients qui se croyaient, et à qui on disait qu'ils étaient, inguérissables. Et cela ne prend pas des années, quelques semaines, quelques mois suffisent, croyez-moi...
L’impuissance sexuelle peut se soigner très bien grâce à l’hypnothérapie. De même que les traumas sexuels. Je l’affirme, je peux en témoigner au vu des patientes et des patients qui sont venus me voir : on peut revivre et avoir du plaisir et du désir après avoir subi un viol, avoir subi des sévices d’ordre sexuel. Même lorsque le traumatisme remonte à l’enfance. J’entends tant de personnes qui me disent que leur vie est foutue… Ils peuvent réparer cela, avec l’aide de l’auto-hypnose et de l’hypnothérapeute.



Mais comment l'hypnose permet-elle aussi vite et naturellement de retrouver un équilibre sexuel ?
L'hypnose part du principe que chacun a en soi les ressources internes nécessaires pour créer des solutions individuelles et efficaces à ses problèmes. Les techniques de Nouvelle Hypnose permettent de transformer les expériences traumatisantes ou plus globalement les pensées et images négatives en une ressource positive. La thérapie, centrée sur la sécurisation, la mise en condition positive, va mener à des comportements nouveaux.
Globalement, on va apprendre, grâce à des techniques d’hypnose à repérer les pensées négatives et à développer des auto-suggestions mentales pour les supprimer. Souvent la volonté seule n’est pas assez forte, l’auto-hypnose, c’est tout l’inverse : à elle seule, elle peut tout changer en suggérant des sensations indirectes qui font plaisir, qui renouent avec les sensations corporelles. Et le plaisir entraîne le plaisir…

« Les problèmes sexuels, quels qu’ils soient ne sont pas irrémédiables. On retrouve l’optimisme car les solutions sont là, à portée d’esprit. »



Le manque de libido est également un phénomène courant qui remplit les pratiques de sexothérapeutes. Cela peut être traité également par l'hypnose?
L’hypnothérapie va pouvoir aider à mettre le focus sur les images agréables. On réapprend les images positives, le partage du plaisir, on va évoquer ensemble une relation sexuelle positive par exemple et ce qui a été ressenti après.
Les phrases et les images induites par soi-même grâce à l’auto-hypnose et à l’hypnose vont produire des sensations et des émotions bénéfiques. Ce sont des auto-suggestions puissantes.


Autre problème courant qui empêche l'épanouissement sexuel : le manque de désir pour son partenaire...
Il n’est pas facile dans un couple qui s’est rencontré jeune et qui a une vie sexuelle classique de réinventer cette sexualité quand elle s’estompe, qu’elle perd son piment à cause de la routine.
C’est un fait. Mais cette personne, on l’a désirée, au point de vouloir faire sa vie avec. Pourquoi ne pas essayer, si l’un ou l’autre en ont encore envie, de redécouvrir une sexualité de désir ?
Souvent, l'un ou l'autre partenaire a des fantasmes qu’il n’ose pas avouer, par peur d’être jugé(e). Ce peut être des fantasmes de soumission, des fessées, … Mais la gêne les empêche d’en parler. Là encore, l’hypnose permet aussi de se couper des sentiments de culpabilité par rapport à ses envies actuelles.

Faut-il suivre impérativement une hypnothérapie individuelle pour plus d'efficacité ?

L’hypnothérapeute peut, en écoutant son patient, voir très vite quelles sont les auto-hypnoses qui le bloquent. Ainsi une impuissance sexuelle peut être "simplement" due à une auto-hypnose négative au moment de la pénétration par exemple.
Mais les ateliers sont également intéressants parce qu'ils permettent à chacun de se glisser facilement dans un état d'auto-hypnose. C'est un état qui permet d'accéder à des pensées auto-réalisatrices positives.
Globalement, les gens qui éprouvent des problèmes sexuels sont coupés de leur corps, de leur plaisir. Dans mes ateliers, je redonne l’accès au contact avec son propre corps. L’être retrouve une unité entre le corps et l’esprit. Comment on y arrive ? Par une attention portée sur la respiration qui amène une sensation de détente, on sent son coeur qui bat, on sent un bien-être. Là, les personnes vont apprendre que leurs pensées ont la puissance d’une auto-suggestion : le pouvoir du mental sur le corps est énorme.
Les hommes et les femmes qui ont des problèmes sexuels peuvent aussi suivre des ateliers concernant la gestion du stress, car le stress nous coupe de notre corps et donc de nos désirs. De plus les stressés sont souvent dans l'hyper-contrôle or, le lâcher-prise est fondamental pour avoir un équilibre mental et physique.


>>>> Atelier « Epanouissement sexuel », mercredi 20 juin, de 19h à 21h30, par le docteur Eric Mairlot. Hôtel Catalonia Avenue du Haut Pont, 2 - 1060 Saint-Gilles. Ouvert à tous, aucun préalable n'est exigé pour participer. Infos ici