Psycho et bien-être

S’il traduit notre amour et notre attachement à l’autre, le geste fonctionne aussi comme un antidouleur avance une récente étude.


À se balader dans les rues aujourd’hui, on a parfois l’impression que peu de couples se tiennent par la main. Pourtant, loin d’être anodine, cette preuve d’amour procure du plaisir, et, surtout, elle limite la douleur ressentie par votre moitié. C’est ce que soulignent des chercheurs américains et israéliens dans une étude publiée fin février repérée par Grazia.

En symbiose

Synchronisation de la respiration, du rythme cardiaque et des ondes cérébrales… Se tenir la main permettrait une véritable « symbiose physique » selon les scientifiques. On appelle ce phénomène la synchronisation interpersonnelle. « Le toucher est un outil permettant de communiquer son empathie et doté d’effets analgésiques », explique notamment Pavel Goldstein, chercheur en neurosciences à l’université du Colorado.

Accouchement et intuition

Le chercheur explique qu’il a lui-même vécu cette connexion lors de l’accouchement de sa femme, arguant que la douleur qu’elle ressentait s’estompait lorsqu’il lui tenait la main. Cette intuition a été le point de départ de son étude : se sentant compris par notre partenaire, un levier – le même que pour les récompenses – est activé dans notre cerveau afin de diminuer notre souffrance peut-on lire sur Radio Canada.

« Dans le monde d’aujourd’hui, nous avons recours à de moins en moins d’interactions physiques dans nos communications », déplore Goldstein. « Notre étude montre le pouvoir et l’importance du toucher humain ». Ne vous privez plus des bienfaits (moins connus) de la main de votre compagnon ou de votre compagne !