Royals Chasser le gibier dans les domaines royaux, une tradition discrète mais présente 


Ce n’est pas un secret : le roi Philippe est chasseur. Le souverain, lorsque son agenda le permet, prend part à des parties de chasses sur le domaine royal de Ciergnon. Ce loisir reste cependant quelque peu tabou. Peu des membres de la famille royale parlent ouvertement de cette activité à laquelle ils prennent part sur base plus ou moins régulière. Les photos du souverain et de ses proches, en tenue de chasse, sont peu nombreuses. Et pour cause: ils n’aiment pas qu’on parle de ce sujet.

En Espagne, une photo du roi Juan Carlos avait fait grand bruit. Le souverain à la retraite posait avec un éléphant qu’il venait de tuer. En Belgique, aucun membre de la famille royale ne pose avec un faisan ou un daim mort. Et pourtant, la chasse est au programme du roi Philippe et de son beau-frère, le prince Lorenz. Le jeune prince Amedeo serait également fervent de chasse à ses heures.


Chasse annuelle

Tous les ans, ou presque, une chasse royale serait organisée sur le domaine royal de Ciergnon. Une chasse à l’affût qui dure quelques jours à peine, généralement.

En 2014, la partie de chasse avait fait grand bruit. Et pour cause, Het Nieuwsblad avait rapporté, dans ses colonnes, que le roi Philippe avait l’intention d’abattre 90 biches sur son domaine de Ciergnon. Et ce, dans le but "de maintenir l’équilibre de gibier" dans les forêts wallonnes. Il avait obtenu l’autorisation du Département de la Nature et des Forêts pour ce faire. De nombreux invités, dont son beau-frère, le prince Lorenz, étaient prévus.

L’association de défense des animaux, Gaia, était alors montée au créneau. Elle refusait de croire qu’il y avait une surpopulation de biches dans les forêts entourant le domaine de Ciergnon. Michel Vandenbosch, président de Gaia, avait exprimé sa colère dans les colonnes du Nieuwsblad : "La chasse est une forme de violence, dont les animaux sans défense sont victimes. Il est scandaleux qu’un roi s’y adonne."

Depuis lors, rien ne filtre sur les parties de chasse royale. Contacté à ce sujet, le Palais reste muet. Rien ne filtre quant aux parties de chasses du Roi. "Nous ne communiquons rien sur les chasses et les personnes qui y prendraient part", nous indique-t-on au service presse.

L’armurier chez qui le roi Philippe se fournit en fusils et matériel de chasse (vêtements, notamment) est la Maison Binet, Rue Royale. L’établissement est, par ailleurs, un des fournisseurs officiels brevetés de la Cour. L’armurier refuse, comme tout fournisseur breveté de la Cour, de s’exprimer à ce sujet, mais ne trahit "aucun secret" quand il affirme que le roi Philippe est un chasseur.