Royals Le roi Philippe a rompu le jeûne dans une famille musulmane établie à Evergem, une commune de la région de Gand. Le monarque a exprimé le souhait de s'imprégner de l'atmosphère d'un "iftar", le repas du soir en période de ramadan.

"C'est un événement unique, nous en sommes très reconnaissants", a déclaré Khalid Benhaddou, l'un des huits fils d'Abdel Azziz, père de la famille Benhaddou. "C'est un signe de solidarité et de vivre-ensemble".

Dans une ambiance détendue, le Roi a pris le temps de faire connaissance avec chaque membre de la famille, mais aussi de recevoir quelques explications sur la période du ramadan. 18 heures de jeûne exigent de la discipline et un travail sur soi, a expliqué la famille Benhaddou. Le Roi a reconnu la difficulté de la pratique.

Peu après 22 heures, la famille et le convive particulier ont mangé des dates et bu du lait. La table de dîner était garnie selon la tradition marocaine, avec plusieurs collations. Vint ensuite le repas principal : du veau aux prunes.

Khalid Benhaddou est imam à Gand et travaille au département de l'Education. Il avait déjà pu rencontrer Philippe dans le cadre d'une action de prévention de la radicalisation. "Nous avons pu voir que le Roi avait la main tendue envers la communauté musulmane. Il reconnait les musulmans et leur croyance en l'islam", a confié Khalid.

© BELGA


© BELGA


© BELGA


© BELGA