Royals L'arrivée du troisième enfant de Kate Middleton et du prince William est prévue pour avril 2018. Pour faire passer le temps en attendant de connaître le prénom du bébé, voici quelques indiscrétions sur l'accouchement. 



Un accouchement à domicile?

Lors de ses précédentes grossesses, la Duchesse de Cambridge avait déjà manifesté la volonté d'accoucher chez elle. Toutefois, elle avait fini par opter pour la maternité du St. Mary Hospital, comme Lady Diana avant elle. C'est en effet dans cet hôpital que Lady Di avait donné naissance à William et Harry. Cependant, avant elle, toutes les femmes de la famille royale avaient accouché à domicile. Elizabeth II avait ainsi donné naissance à Charles, Andrew et Edward à Buckingham Palace.

Pour son troisième enfant, Kate souhaiterait donc accoucher dans sa demeure, au palais de Kensington.


    Pas de nounou en plus

    Selon US Weekly, le couple n'aurait aucune envie d'engager une nounou supplémentaire pour s'occuper du nouveau Royal Baby. Ils sont bien décidés à assumer eux-mêmes le surplus de travail.


    Son gynéco retarde son départ à la retraite

    Ce n'est pas la première fois que Kate Middleton doit faire face au départ à la retraite de son gynécologue. Heureusement, à chaque fois, le médecin a décidé de repousser sa retraite pour accompagner Kate lors de son accouchement. En effet, au moment où le prince George est venu au monde, le gynécologue Marcus Setchell, 70 ans, était censé arrêter de travailler mais il a finalement repoussé la fin de sa carrière de quelques mois. Rebelote pour Alan Farthing, 55 ans, qui a choisi de prolonger sa carrière pour ne pas lâcher Kate Middleton au moment de mettre au monde son troisième enfant. 

    Lors des précédentes grossesses, les gynécologues avaient pu bénéficier d'une escorte policière pour arriver plus rapidement à l'hôpital. Si Kate accouche chez elle, il y a fort à parier que l'équipe médicale bénéficiera du même accompagnement pour arriver le plus vite possible.