Royals

Comment la féministe Meghan Markle prend-elle cette nouvelle ? En effet, à cause d'une loi datant d'un autre temps, seul leur futur petit garçon pourra hériter du duché de Sussex et du titre qui va avec. Autrement dit, si le couple ne venait à avoir que des filles, le titre serait perdu.

Pour rapppel, c'est Elizabeth II, la grand-mère d'Harry, qui avait donné ce titre aux tourtereaux peu avant leur mariage.

Quand on pense que l'actrice de Suits avait, lorsqu'elle était enfant, envoyé plusieurs lettres pour se plaindre d'un produit vaisselle au slogan trop sexiste, on se doute qu'elle ne doit pas très bien prendre la nouvelle. Et Harry non plus étant donné qu'il soutient sa femme dans son combat pour le droit des femmes.

Le changement, c'est doucement

En 2013, le Succession to the Crown Act avait (un peu) chamboulé la tradition. En effet, avant que ce texte soit voté, les héritiers mâles à la Couronne britannique passaient automatiquement devant les filles dans l'ordre de succession. Autrement dit, le petit dernier, le prince Louis, serait passé devant sa soeur, la princesse Charlotte, même s'il était né après elle. Grâce à ce texte, c'est maintenant l'ordre de naissance qui compte et non plus le sexe.

Certes, la noblesse britannique se modernise, mais il reste encore beaucoup à faire pour gommer les injustices...