Royals

Le banquet organisé au Palais royal d'Amsterdam en l'honneur du roi et de la reine des Belges était détendu et a rassemblé sur les têtes couronnées de diadèmes des millions d'euros de pierres précieuses !


Discours courts, ambiance souriante et diadèmes à gogo hier soir au palais royal d'Amsterdam. Les couples royaux belge et hollandais se connaissent bien et toute officielle que soit la visite, les relations avaient ce petit je-ne-sais-quoi en plus qui montrait que chacun était à l'aise pour ce banquet en soirée.

© BELGA

Auparavant, le roi Philippe et la reine Mathilde accompagnés par la reine Maxima et le roi Willem Alexander avaient visité la maison de la culture flamande de Brakke Grond et son exposition "Euregio-Maas-Rijn".

Après s'être changé, tout le monde s'est rassemblé pour un dîner de Gala auquel étaient également invités Beatrix, l'ancienne Reine des Pays-Bas qui a renoncé au trône en 2013 de même que la princesse Margriet et la princesse Laurentien, accompagnés de leurs époux.

Au menu de ce banquet d’Etat : mousse de truite et saumon mariné, hareng frais, cressonnette de daikon (radis blanc japonais), sauce au raifort et aneth; bouillon de bœuf avec légumes à la chinoise et à la royale avec des épices; perdrix braisée, sauce Calvados, mélange de légumes et purée de topinambours; poire caramélisée, glace aux épices, fond de riz soufflé et chocolat au lait.

© Photonews

Les trois reines et les deux princesses portaient chacune un diadème : la reine Mathilde arborait le diadème des provinces dans sa version complète (en principe, elle le porte dans sa version simplifiée), la reine Maxima avait une parure de rubis et diamants, la princesse Laurentien des Pays-Bas avait aussi opté pour des diamants alors que la princesse Margriet avait préféré choisir un diadème de perles et diamants.


>> Voici la photo officielle : la reine Mathilde, le roi Philippe, le roi Willem-Alexander, la reine Maxima et la princesse Beatrix. 2ème rang : Pieter van Vollenhoven , la princesse Margriet, le prince Constantijn et la princesse Laurentien

© REPORTERS