Sorties

Durant tout le mois d'octobre, on peut aller visiter la distillerie dans ses moindres recoins et écouter l'histoire passionnante de ce breuvage chaleureux racontée par le maître distillateur. Avec un week-end festif les 20 et 21 octobre prochains.


L'art du whisky belge sent la prune en Hesbaye, ou la mirabelle, ou même le fruit rouge. « La distillation va sentir tout ce que la terre a donné à la plante et c'est différent à chaque fois, cela dépend des oligo-éléments », sourit Etienne Bouillon alors que les effluves réconfortants et chauds emplissent la grange où se trouvent, imposants, les alambics de cuivre.

En cette toute fin du mois d'août, la distillerie Belgian Owl tourne à plein régime et pourtant, on ne voit personne courir ni un tas de monde s'agiter. La ferme en carrée installée près de Grâce-Hollogne en pleine Hesbaye est calme, silencieuse et donc odorante, c'est tout.

Des alambics écossais

© P. Schyns

Des distilleries, il y en a plein la Belgique. Des distilleries de whisky c'est déjà moins courant. Celle qui produit le Belgian Owl est unique en son genre. D'abord parce qu'elle produit un whisky 100 % belge : en utilisant l'eau de la nappe phréatique sur laquelle elle repose et qui fait pousser l'orge hesbignon utilisé pour produire le breuvage.

Mais surtout, elle est la seule à utiliser deux vieux alambics qui ont roulé leurs rondeurs avantageuses en Ecosse avant de venir s'installer ici à Feixhe. Une réelle opportunité qui a demandé des années de compagnonnage en terre écossaise à Etienne Bouillon, de belles relations professionnelles, du respect mutuel entre Scottish et le « Belge » et un petit coup de chance, c'est sûr : en principe, les alambics écossais ne quittent jamais au grand jamais le pays. L'installation des alambics de l’ancienne distillerie Caperdonich de Rothes (Speyside, Ecosse) remonte à 2013. Le premier embouteillage du Belgian Single Malt Whisky produit par les alambics écossais est réalisé en 2016. Le résultat ? Un supplément d'âme !

Le partage des fûts avec les amateurs

Autre singularité de cette distillerie : l'envie de partager le plaisir de « posséder » un whisky qui vieillit. En effet, ils sont nombreux les amateurs de whisky a rêver de pouvoir s’acheter un tonneau… mais cela représente des quantités énormes pour un amateur isolé et c’est un projet hors de prix. L’idée d'Etienne Bouillon, inédite en 2013, a alors été de proposer d’acheter une part de fût de manière participative et collective, sous la forme d’un achat groupé. « C’est un achat très spécial, historique dans une vie, un peu comme le choix d’une robe de mariée ou d’une voiture de collection », selon le maître distillateur.

Et en cet automne 2018, la patience des 400 amateurs et collectionneurs ayant acquis une part de fût va être récompensée : Belgian Owl sort son Eternity 5 ans d'âge, un événement attendu et dignement fêté les 20 et 21 octobre. Ce week-end-là en plus, la seconde opération de mise en vente de parts de fût sera lancée. Elle proposera l’achat d’un 8 ans et d’un 10 ans d’âge, deux whiskies d’exception vieillis dans des fûts d’ex-Bourbon.

Mais l'on pourra bien sûr "simplement" s'offrir une bonne bouteille de 3 ans d'âge, de spirit et même une bouteille spéciale "Blake et Mortimer" en hommage à la BD de Edgar P. Jacobs dont Etienne Bouillon est un grand fan, comme de la BD en général.

>> Distillerie Belgian Owl. 7, Hameau de Goreux - 4347 Fexhe-le-Haut-Clocher - www.belgianwhisky.com. Visite les vendredis et samedis, infos sur le site