Sorties Troisième exposition pour la toute jeune galerie Cloître dans le centre-ville. Et cette fois, le mur de 13 mètres et la cave voûtée a été le terrain de création de Bertrand Sottiaux. Ses dessins se dévoilent poétiques et mystérieux ce soir et jusqu'au 12 octobre.


Passé par le stylisme et la photographie de mode, Bertrand Sottiaux, en quête d'un média artistique plus adapté à sa pensée a opté pour le dessin depuis 2011. Depuis lors, il travaille le trait comme une matière, relation entre les énergies vivantes et physiques qui l’entourent. On aime sa vision fantasmée par la physique, les mathématiques, la métaphysique et ses dessins au style si particulier : l'artiste travaille sur de grandes feuilles de papier, au bic qu'il griffe plus qu'il n'applique.

Pour cette exposition dans la galerie dont il est le directeur artistique, il a travaillé également par touches de couleur, aquarelles non conventionnelles, qui devraient donner à l'ensemble un éclairage nouveau qui va chercher du côté de "l'atomique" et d'une musicalité curieuse.

C'est aussi l'occasion de faire connaissance avec cette galerie lancée par Thierry Sacré et Bertrand Sottiaux, désireuse de faire vivre culturellement le quartier de l’Îlot Sacré près de la Grand-Place, aujourd'hui en pleine mutation. Ce lieu, qui fut autrefois le jardin d'un couvent, et puis dans les années 1960 un café d'artiste, avant d'être transformé en restaurant, a été idéalement repensé et aménagé en Résidence/Galerie de manière à favoriser les échanges et le partage autour de la créativité. L'accent est mis sur la convivialité offrant aux visiteurs la possibilité d'égayer leur venue en prenant une petite restauration à midi ou en fin de journée.


Le/[Cloître] s'organise selon un rythme défini : l'artiste invité travaille durant trois semaines dans le lieu, le vernissage marque l'ouverture de l'exposition au public.

>> Cloitre. Jusqu'au 12 octobre, rue des Dominicains, 12 - 1000 Bruxelles.