Sorties Le Brabant flamand, aux portes de Bruxelles, compte une quantité infinie d’attractions aussi étonnantes que méconnues.

Limitrophe du Hainaut, du Brabant wallon, de Bruxelles et de la province de Liège, le Brabant flamand n’est jamais loin. Nous n’évoquerons pas ici ses principales villes (Louvain, Diest, Hal, Vilvorde ou Zoutleeuw dont l’église regorge de trésors quasi uniques au monde) mais bien ces petits villages aux portes de Bruxelles, du Pajottenland resté breughelien malgré la pression urbaine (l’église de Pede-Sainte-Anne en est le meilleur exemple, elle qui figure sur le tableau La Parabole des Aveugles de Pieter Brueghel l’Ancien) au plus lointain Hageland.

Petit tour du propriétaire en compagnie de Vital Geeraerts, attaché de presse à Toerisme Vlaams-Brabant. "Notre province se prête presque mieux aux balades à pied qu’à vélo, le relief étant assez accidenté. De plus, en ce début d’année 2018, le réseau des points-nœuds vélo est entièrement repensé, en particulier à l’est de la province où 150 km de routes nouvelles et 55 autres rénovés offriront un meilleur confort et une sécurité accrue. La nouvelle carte vélo sera disponible dès avril (7 €). Pour les amateurs de marche à pied, le Pajottenland est un vrai paradis, avec désormais 460 km de parcours pédestre. Et vu le succès rencontré, d’autres parcours pédestres verront le jour, à l’est, dans la région Demer et Dyle, en novembre, et, en septembre, au nord de Bruxelles, dans cette région connue sous le nom de Brabantse Kouters."

Rendez-vous 2018

La saison touristique débutera par les 6es week-ends de la bière. Du 13 au 29 avril, de nombreuses brasseries ouvriront leurs portes, de la plus imposante à Louvain aux microbrasseries en passant par les brasseurs de lambic, cette bière à fermentation spontanée si typique de la vallée de la Senne. À la même période, le Hageland, zone naturelle entre Diest, Aarschot, Tirlemont et Louvain, ravira les yeux avec ses arbres fruitiers en fleur. La même région mettra ses vignobles à l’honneur du 18 août au 2 septembre tandis que le raisin de table sera, lui, à la fête dans les quatre communes où il est encore cultivé : Overijse, Hoeilaart, Huldenberg et Tervuren.

Le nord-ouest de la province fut longtemps terre de houblon (à Affligem, par exemple) et on constate un retour en force de cette culture; l’occasion de faire la fête fin août tandis que de septembre à fin décembre, les trois composants de l’or blanc - chicons, asperges et bières blanches - seront déclinés en gastronomie et en artisanat dans le Brabantse Kouters.

En cette année marquant le centenaire de la fin de la Grande Guerre, la caserne Panquin, à Tervuren, accueillera une installation de coquelicots (du 20/06 au 11/11) tandis que dans le jardin de l’ancien couvent des Ursulines de Tildonk (Haacht) où a été planté un arbre du souvenir, les visiteurs du Centre d’expérience 14-18 pourront y accrocher un haiku sur le thème Paix et Espoir.

En matière de tourisme mémoriel, le site Necropolis, dans l’ancienne église de Grimde (Tirlemont) est très émouvant; 140 soldats et habitants y ont été enterrés en 1914 et 1915, victimes des combats et exactions qui eurent lieu dans le coin. Non loin de la cité sucrière, Montaigu (Scherpenheuvel) dominé par sa basilique, est un haut-lieu de pèlerinage. À quelques encablures, Zichem abrite la Tour des Vierges (XIVe siècle), restaurée avec soin et située dans un lieu bucolique, le long du Demer.

Autre endroit charmant : le jardin des roses, au château Coloma à Leeuw-Saint-Pierre. Créée en 1995 dans ce qui fut autrefois propriété de la famille… Roos, cette roseraie est réputée dans le monde entier.

À Vollezele, un musée consacré un animal emblématique de la province : le cheval de trait belge.

Si le château de Horst est fermé en 2018 pour restauration, les environs de Bruxelles s’enorgueillissent de deux merveilles féodales, le château de Beersel et celui de Gaasbeek. Ce dernier, ancienne demeure des Comtes d’Egmont, propose nombre d’expositions passionnantes; cet été d’ailleurs, hommage sera rendu à Lamoral d’Egmont à l’occasion du 450e anniversaire de la mort par décapitation sur la Grand-Place de Bruxelles de ce défenseur de la paix religieuse.

 


Comment venir brabant flamand

Transports en commun : Trains et bus De Lijn. Stib : Erasme est aux portes du Pajottenland; Pede-Ste-Anne est à 3 km. Le château Coloma et ses quatre jardins de roses (3000 variétés de roses) sont à 6 km du métro Ceria (Ligne 5).

Vélo et marche à pied : réseau des points-nœuds (knooppunten) entièrement revu pour juin.

Se renseigner

Gaasbeek Château ouvert du 01.04 au 04.11 ts les jours sf lu. Accueil (chaleureux) et notices en français. Parc de 49 ha accessible toute l’année. www.kasteelvangaasbeek.be/fr

Beersel fr.visitbeersel.be

Province www.toerismevlaamsbrabant.be/fr la plupart des attractions sont présentées en français.