Sorties

Niki de St Phalle, présentera ses nanas à la biennale de Mons, et ce, jusqu'au mois de janvier. il s'agit de la première exposition d'envergure en Belgique de l'artiste française plasticienne.

French-Connect en a profité pour faire un périple culturel sur la route des charbonnages.

French-Connect.com c'est une plate-forme web et un média franco-belge qui s'est donné pour mission de faciliter l'installation, l'intégration et l'emploi des Français en Belgique. Depuis quelques années, nous collaborons d'ailleurs avec cette petite équipe qui sait tout de Bruxelles et de la Belgique pour publier des carnets d'adresses bien pratiques chaque vendredi.

Une virée chez les Nanas

  • BAM : Elles sont toutes en rondeur, imposantes et font référence à la maternité en célébrant toute la puissance de la femme. Les nanas de Niki de Saint Phalle s’invitent au Musée des Beaux-Arts de Mons pour la première rétrospective de l’artiste en Belgique. On se frotte à l’univers coloré et pop de cette franco-américaine du XXème siècle qui n’a eu de cesse d’exorciser ses démons par le biais de ses sculptures. Outre ses gigantesques nanas, on découvre également certains de ses dessins et peintures. On peut aussi y tester un paintball en réalité virtuelle pour se défouler comme le faisait l’artiste au-travers de tirs dans une œuvre en plâtre qui contenait des poches de peinture. Fidèle à la volonté de Niki de Saint Phalle de sortir l’art du cadre formel d’un musée, la ville de Mons expose trois « Grâces » dans le Jardin du Mayeur, des totems en mosaïque dans le Parc du Beffroi et une fontaine et sa maison-nana à deux pas du Musée des Beaux-Arts. Un univers qui nous ferait croire à nous aussi que « tout est possible »… Jusqu’au 13 janvier 2019

8 rue Neuve, 7000 Mons Tél : +32 65 40 53 25

  • Le BAM se situe au cœur de la ville, à deux pas de la Grand-Place donc n’hésitez pas à vous y rendre en empruntant la rue de Nimy pour passer sous l’œuvre urbaine d’Arne Quinze, « Le Passenger » et ses 30.000 planches en bois et 45.000 vis (qui fit tant parler d’elle lors de sa périlleuse installation en 2014). Une manière pour l’artiste de transformer les villes en musée à ciel ouvert.

Rue de Nimy, 7000 Mons

  • Mundaneum : Inscrit au registre « Mémoire du Monde » de l’UNESCO, le centre d’archives Mundaneum, le Google du papier, comme il a été surnommé par le Monde, est un lieu hors du temps qui répertorie pas moins de 12 millions de fiches bibliographiques (soit 6kms de documents). Alors oui, on vous l’accorde pas vraiment un rendez-vous artistique en tant que tel, quoique…mais difficile de ne pas vous inciter à aller y jeter un œil si vous êtes à Mons. C’est vraiment un endroit surprenant et unique à divers points de vue. Il participe activement au maintien de la paix via la culture, tout un art finalement…

76 rue de Nimy, 7000 Mons Tél : +32 65 31 53 43

La route des charbonnages, à la découverte de pépites

Aux alentours, on en profite pour pousser une pointe dans l’un de ces 3 spots artistiques :

  • à 20 minutes, le Grand Hornu : Quand on arrive dans ce lieu complètement hors du temps, on est d’abord impressionné par la majestuosité du site. On se sent vraiment tout tout petit. Cet ancien charbonnage (de 10.000m2), fleuron du patrimoine industriel belge, est charismatique et interpellant. On y passe autant de temps dedans, dans le Musée des Arts Contemporains de la fédération Wallonie-Bruxelles (Mac’s), que dehors à flâner entre les maisons de l’ancienne cité ouvrière. On n’en ressort pas tout à fait indemne et on comprend pourquoi le lieu est inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco.

82 rue Sainte-Louise, 7301 Boussu

  • A 30 minutes – Le Centre de la Gravure : Plutôt original, ce musée est dédié à la gravure et à l’art imprimé. On y découvre une collection unique en la matière histoire de comprendre toutes les facettes de l’imprimé. Le lieu propose également des expositions inédites et des activités éducatives pour les enfants mais aussi pour les adultes.

10 rue des Amours, 7100 La Louvière Tél : +32 64 27 87 27

© Château de Seneffe
Château de Seneffe

  • A 25 minutes - Le chateau de Seneffe et les majestueuses sculptures du Belge Félix Roulin disséminées dans le parc du domaine de Seneffe. Passionné de métal, Félix Roulin a l’habitude d’habiller les espaces publiques du pays. Cette fois, on se retrouve nez à nez avec des corps tantôt seuls tantôt en binôme, enfermés ou encore libres… Prenez-vous le pour dit, l’artiste aime qu’on s’imprègne de son travail en touchant ses œuvres. A vos mains…partez ! Jusqu’au 11 novembre 2018.

7-9 rue Lucien Plasman, 7180 Seneffe

  • A 35 minutes - Charleroi et son incroyable Musée de la Photographie. A chaque fois qu’on y met les pieds, on se demande pourquoi ce musée est encore si peu connu. Ses 6000 m2 en font le musée de photographie le plus grand d’Europe. Posé sur le site de l’ancien carmel de Mont-sur-Marchienne. Les expos y sont toujours à la pointe et interpellantes… Des artistes belges et internationaux. Une collection permanente et des expositions temporaires. On y trouve aussi un laboratoire numérique, une chambre noire argentique et un studio mobile. On espère que vous apprécierez, comme nous, le dépaysement.

11 avenue Pastur, 6032 Charleroi Tél : +32 71 43 58 10

  • BPS 22 : ou le Musée d’Art de la Province de Hainaut. Il nous a été chaudement recommandé par un ami expert en matière d’art et en effet il s’avère que le lieu est un rendez-vous de création contemporaine de référence. Pionniers dans le développement culturel de la région, ils proposent avec ce lieu de mettre en avant toute l’actualité sociétale et tous les phénomènes culturels de notre époque. Ici, pas de cloisonnement de style ni d’époque et une place majeure à l’avant-gardisme.

© REPORTERS
Piscine de Roubaix

22 boulevard Solvay, 6000 Charleroi Tél : +32 71 27 29 71

  • A 1heure – Roubaix et sa Piscine. Cette ancienne piscine municipale de style Art Déco, construite au début des années 30, a été, après des années de fermeture, réaménagée en musée, le musée d’art et d’industrie André Diligent, plus connu sous le nom de…La Piscine. N’hésitez pas à piquer une tête là-bas, car ce lieu original vaut le détour, que ce soit pour sa configuration et l’originalité de sa scénographie. Les sculptures, installées autour du bassin olympique, semblent prêtes pour un plongeon, et les tableaux sont nichés jusque dans les anciens vestiaires et douches ! Réouverture le 20 octobre.

23 rue de l’Espérance, 59100 Roubaix Tél : + 33 3 20 69 23 60

>>> Et pour des idées de pauses repas sur la route, c'est par ici...