Sorties En cette fin mai, la culture se met à fourmiller. Voici quatre idées de sorties à Bruxelles qui vont vous ouvrir l'esprit et faire parler de part leur originalité! 

Et l'on note d'ores et déjà le Parcours d'Artistes de Saint-Gilles, qui s'ouvre ce vendredi pour deux week-ends. C'est le plus grand événement culturel de la commune qui rassemble un nombre impressionnant d'artistes. Le programme est ici et vous pourrez y revoir les photos du photographe Michel Loriaux parti sur les traces des femmes seules en agriculture.


WAA ! 20 artistes s'emparent de 1000 m² pendant 10 jours

We Are Artists c'est un événement qui se veut un tremplin dynamique et raccord avec son public pour des artistes de toutes disciplines.

On doit cette expo à deux artistes, Barbara Greindl et Isabelle Derecque qui connaissent bien le marché de l'art et « la difficulté d’exposer en tant qu’artiste, à cause d'une participation financière trop élevée, un endroit inapproprié ou un public pas vraiment adapté... », soulignent-elles. Alors le duo s'est lancé et a imaginé une expo autour d'une vingtaine d'artistes pendant une durée longue (10 jours) et articulée autour d'événements culturels qui rythment les après-midis ou les soirées (Pièces de théâtre, concerts, conférences, dégustations, Books’Days..).

Parmi les artistes : Sophie Wouter, Elodie Stas, Bireucc ou encore Patrice le Hodey.

Forte de deux éditions précédentes (la première au Joseph II dans le quartier européen, la 2e chez D'Ieteren Mail près du Châtelain), WAA rassemble à nouveau des créateurs cette fois au Hangar 18 sur la place du Châtelain à Bruxelles. 1000 m² pour mettre en valeur le travail et la passion de 20 artistes et proposer des journées et des soirées qui changent de l'ordinaire. La liste des événements est ici

>> Exposition du 27 mai au 5 Juin, de 11 à 20h - Vernissage le jeudi 26 mai, de 18h à 21h. Place du Châtelain, 18 - 1050 Bruxelles (Entrée libre)


Cuillère Couteau Fourchette : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le design du couvert en inox

Vous ne vous attendiez pas à cette petite expo étonnante dont le thème si quotidien évoque celui d'une journée internationale tirée par les cheveux comme celle de la santé du pied ou du bricolage ! Et pourtant elle eut un beau sucès lors de son organisation au Grand Curtius à Liège l'an passé. La sélection très large des objets exposés dévoile l’évolution du design depuis 1931 et la grande variété des modèles et des tendances. C'est que le commissaire, Alain Wathieu est un vrai passionné qui a cherché des mois durants de quoi établir un panorama complet du couvert en inox, celui qui a relégué les couverts en argent à de la vaisselle ennuyeuse et compliquée, celle « de papa », quoi !

Marcelle Dumont, journaliste curieuse en parle d'ailleurs ainsi : « Les icônes mondiales y voisinent avec les pièces populaires que l’on retrouve dans les tiroirs des familles les plus modestes. L’iconographie, les textes, la vidéo ne sont pas en reste sur les objets exposés pour en accroître l’intérêt. »

Ustensile du quotidien s'il en est, il est aussi des plus belles tables et se fait l'objet de designers amoureux de ses rondeurs et pointes ! Et l'on découvre un monde passionnant...

>> A voir dans le cadre du Parcours d'Artiste de Saint-Gilles, rue de Mérode 54 – 1060 Bruxelles. Les samedi 28 et dimanche 29 mai & samedi 4 et dimanche 5 juin (nocturne le 27 mai jusqu'à minuit)



Et le MIMA alors ?

« Aujourd’hui nul besoin d’aller à l’université, de se balader avec son portfolio, de faire de la lèche aux galeries et leurs nuées de prétentieux, pas besoin non plus de coucher avec quelqu’un d’influent. Tout ce qu’il vous faut, c’est quelques idées et une connexion haut débit. Pour la première fois le monde bourgeois de l’art appartient au peuple. Il s’agit d’en faire quelque chose. » Fort de cette petite remarque bien balancée de Banksy, en route pour le MIMA !

Il est unique en Europe, c'est le dernier né de Bruxelles en matière de musée : le MIMA ou Millenium Iconoclast Museum of Arts est un musée d’art actuel pour tout ( ou mieux) comprendre de la culture 2.0. De la musique, (punk-rock, électro, hip hop, folk), des arts graphiques (graphisme, illustration, design), des pratiques sportives (skateboard, surf, sport extrême), des disciplines artistiques (cinéma, art plastique, performance, BD, tatouage, stylisme) et urbaines (graffiti, street art) : ça fourmille ! L'expo « City Lights » tourne jusqu'au 28/08 et rassemble Swoon, Maya Hayuk, Momo et le duo d’artistes Faile.

>> Le MIMA est ouvert du mercredi au dimanche de 10h00 à 18h00 et le restaurant du mardi au dimanche de 10h à 20h30.


Rallonge pour #RememberSouvenir de Denis Meyers

Cette extraordinaire exposition autour de l'obsession et des mots dans le bâtiment Solvay (destiné à être détruit) est à découvrir ici et à visiter désormais les week-ends jusque fin juillet.