Sorties

Valentin, un nom qui sent l’amour, évidemment. Un nom qu’a donné Isabelle Baines, fée de la maille qui oeuvre depuis 30 ans dans son atelier bruxellois, à l’un de ses pulls devenu sa signature. Le “Valentin” : sobre en maille bleu foncée, une pièce qui va à l’essentiel. Un classique qui peut aussi se transformer au gré des saisons, des inspirations et des désirs.

Isabelle Baines a d’ailleurs invité 28 artistes – 14 femmes et 14 hommes – aux pratiques et horizons variés à revisiter ce modèle iconique avec leur propre langage.

L’exposition présente au total 28 déclinaisons du Valentin, 28 univers qui s’expriment entre les mailles. Un beau moment de création.

A découvrir du 15 février au 2 mars 2014. Les Jeudi, Vendredi, Samedi et dimanche de 12h à 18h à La Quincaillerie, rue du Viaduc, 66, 1050 Bruxelles.

Artistes : Lucile Bertrand, Lidia Czynkiewisz, Diane Didier, Arpaïs Du Bois, Marine Halna du Fretay, Elisabeth Horth; Aïda Kazarian, Viviane Klagsbrun, Rieko Koga, Diana Kollia, Pascale Malilo, Tinka Pittoors, Stéphanie Schneider, Arlette Vermeiren, Eric Beauduin, Roby Comblain, François De Coninck, De Vylder-Vinck-Taillieu, Juan d’Outremonlt, Lionel Esteve, Samuel Gassmann, Stephan Goldrajch, Pascal Lemaitre, Fabrice Samyn, Dennis Tyfus, Alexander Van Slobbe, Bob Verhelst, Daniel Von Weinberger.


FRANCOIS DE CONINCK : « Le Bateau ivre »

François De Coninck

François De Coninck

Une marinière pour les filles du bord de mer. Leurs courbes ondulent dans le vent et soulèvent des vagues, des vagues désirs dans le cœur des matelots qui roule dans les mailles du filet, le filet d’eau claire du regard des sirènes. Soudain poètes, ils ruissellent de mots bleus.

Portrait de Rimbaud : Que reste-t-il de ce poème que tu m’as lu derrière un meuble ?, photographie retouchée, patinée et vernie, ©Alain Rivière, 2013.


RIEKO KOGA :

Rieko Koga Rieko Koga

J’ai découvert un nouveau continent qui a la forme d’un pull,
de couleur bleu marine.
Quelqu’un m’avait dit en cachette :
« Le nom de ce continent est Valentin… »
« Valentin ? »
C’est un continent inconnu sur ma carte du monde qui est brodée.
Personne ne le connaît.
mais moi, si.