Voyages La Belgique compte 66 km de côte. Mais en traversant la frontière franco-belge, vous pouvez aussi profiter de la sauvage côte d’Opale.

Du bleu, du vert, du gris. En regardant l’horizon à la côte d’Opale, on croirait se plonger dans une peinture impressionniste. Située à 190 km (2 h) de Gand, à 230 km (2h30) de Bruxelles, à 250 km (2h50) de Charleroi, à 275 km (3 h) de Namur et à 320 km (3h30) de Liège, la côte d’Opale vaut le détour le temps d’un week-end. Voici quelques bonnes raisons pour changer d’air, oublier la côte belge quelque temps et envisager ses prochaines vacances dans le nord de la France.

Des plages pour les contemplatifs

Commençons par les petits bijoux évidents : les plages. Le long des 120 km de littoral, d’innombrables bancs de sable accueillent les amateurs de farniente en été, et les marcheurs durant la saison froide. De celles-ci, on aperçoit les falaises des côtes anglaises. Et parmi ces plages, il en est une qui rassemble de nombreux vacanciers en été, celle du Touquet. Là, vous avez la mer d’un côté, les dunes de l’autre. Idéal pour les contemplatifs.

Un patrimoine naturel époustouflant

Quel est le plus grand trésor de la côte d’Opale ? Sans aucun doute son patrimoine naturel. Il est par exemple courant de faire la rencontre de phoques lors de balades le long des côtes. Situé dans l’arrière-pays ainsi qu’en bordure de mers, le parc naturel régional des caps et marais d’Opale étonne par sa diversité : dunes, falaises, estuaires, marais, zones humides, forêts, bocages, pelouses calcicoles et landes. Entre Bray-Dunes et Wissant, sur 89 km, un sentier de grande randonnée (le GR120) s’adresse aux marcheurs désireux d’en prendre plein la vue.

Des villages charmants et des villes de caractère

La côte d’Opale compte tantôt des petits villages charmants et des villes plus importantes qui valent le détour. Pour n’en citer que deux, Audresselles est un passage obligé. Situé entre le Cap Blanc-Nez et le Cap Gris-Nez, ce petit village de pêcheurs est labellisé "Grand Site de France". Se promener est un plaisir. Boulogne-sur-Mer est quant à elle une ville de caractère, avec ses remparts sur lesquels il est aussi agréable de se balader.

Le paradis des hyperactifs

Hyperactifs ou sportifs, cette région est faite pour vous ! A vélo, vous découvrez le coin cheveux au vent. A pieds, vous randonnez et profitez pleinement de la nature. Bien évidemment, restent les sports nautiques pour être au plus proche de la mer en char à voile, en kite-surf, en kayak de mer ou en planche à voile.

Voilà de quoi vous donner quelques idées pour occuper votre temps libre durant les prochains longs week-ends à venir.



Une chasse au trésor à vélo à assistance électrique

Le rendez-vous est fixé sur la place de la mairie d’Ambleteuse, une commune située au beau milieu de la côte d’Opale. A 14h tapantes, nous débarquons (14 filles) pour une activité ludique et/ou sportive (c’est à la carte…). Au programme de l’après-midi : chasse au trésor. Moyen de transport : des vélos à assistance électrique.

Munies de cartes satellites marquées de petits sigles indiquant où se trouvent les indices, nous voilà parties pour une quinzaine de kilomètres à vélo… ou presque. Chacune se fait plus ou moins aider par l’assistance, en fonction de sa condition physique. Et tout le monde part sur les chemins qui longent la mer et la Manche à son rythme.

Nous passons par différents lieux emblématiques de la côte d’Opale, tels qu’Audresselles, charmant petit village de pêcheurs, le fort d’Ambleteuse, etc. Le vélo (à assistance ou non) est le moyen idéal pour découvrir cette région plutôt vallonnée.

A chaque arrêt, nous ouvrons nos mirettes pour débusquer les indices qui nous indiqueront le lieu où se trouve le trésor. Une atmosphère bon enfant omniprésente puisque par ailleurs, des activités ludiques et légèrement sportives ponctuent le parcours (ramping dans le sable, épreuves de force…).

Seul petit bémol : les chemins empruntés sont souvent des pistes cyclables le long des routes, alors que la région compte de magnifiques sentiers cyclables. Mais l’équipe organisatrice dit vouloir proposer des parcours sur mesure. Sans doute est-il possible de demander un circuit plus éloigné des voitures… ?

--> Départs depuis Ambleteuse/Audresselles (et ses environs). Entre 15 et 20 km. Tarif : 17€/personne. Infos : www.trail-assistance.com



Une histoire de lumière

La "Côte d’Opale", en voilà un nom poétique ! Il fut inventé par Edouard Lévêque, peintre touquettois du début du XXe siècle, séduit par la couleur des reflets irisés du soleil couchant sur la mer du Nord. En hommage à cette lumière changeante si particulière dans la région, il nomma ainsi le littoral entre Le Crotoy (en baie de Somme) et Équihen-Plage (au sud de Boulogne-sur-Mer). Aujourd’hui, ce nom englobe également toutes les villes et villages côtiers situés au nord, à partir de Bray-Dunes. La Côte d’Opale s’étend sur 120 km de la côte belge à la Baie de Somme.