Voyages

Premier pays au monde à avoir supprimé son armée, le Costa Rica est souvent surnommé la « Suisse de l’Amérique centrale ». Mais la comparaison s’arrête à cette position pacifiste et à la stabilité politique du pays. Sur quelle plage suisse peut-on en effet partager son pique-nique avec un raton laveur ? Dans quel canton rencontre-t-on des tortues marines, des crocodiles et des singes hurleurs ? Ce paradis des Caraïbes à la végétation luxuriante ne ressemble, tout simplement, à aucun autre.

Costa Rica, pays écologique

Cet État d’Amérique centrale possède une faune et une flore exceptionnelles et a eu le bon goût d’adopter une politique en faveur de l’environnement et de la biodiversité : un quart du territoire est classé « réserve écologique » ou « parc national ». Les fourmis rouges, les tatous et les merles fauves s’en donnent à cœur joie. Les voyageurs aussi.

© JACK BY WANTOTRAVEL

Mise au vert

Terrain de jeu rêvé pour les familles, le Costa Rica a tout pour faire oublier leurs écrans à vos enfants, petits ou grands : des randonnées dans la jungle, une tyrolienne sur le volcan Arenal, des ponts de singes dans la canopée, du rafting, des eaux cristallines, des plages de sable ivoire, des sources d’eau chaude. De la « petite Amazonie » de Tortuguero sur la côte Caraïbe aux longues plages de la paisible Isla Chiquita au sud, sans oublier la forêt de nuages de la Vallée Centrale et les majestueux volcans Arenal et Tenorio, tout invite à la déconnexion.

En amoureux ou en famille, le voyage se termine sur un air de Robinson Crusoé dans un campement confortable de l’Isla Chiquita. Le soir, à bord d’un kayak, vous assisterez alors à un phénomène de bioluminescence, qui rechargera durablement vos batteries… avant un retour dans la jungle urbaine de San José, la capitale.

© JACK BY WANTOTRAVEL

Une experte, trois conseils

Sylvie Carion, travel designer au sein de l’agence de voyages WantoTravel, donne trois conseils aux voyageurs tentés par un séjour dans le pays  :

1. « À ne pas oublier dans vos bagages, mesdames : un sèche-cheveux, car la plupart des logements n'en ont pas. Et pour tous : des chaussures légères qui sèchent rapidement, car avec l'humidité, la pluie et les différentes activités, des grosses chaussures de marche ne sont pas l’idéal. »

2. « Il n'y a pas d'adresses au Costa Rica ! C’est parfois un problème pour les pompiers ou pour la poste, mais pas pour les voyageurs avertis : vive le GPS ou le wi-fi mobile ! »

3. « Pour vos excursions et explorations, remplissez une gourde d’eau plutôt que d’acheter une bouteille. L'eau est potable au Costa Rica. Et dans ce pays tourné vers l’écologie, on s’en voudrait de jeter des bouteilles en plastique dans les poubelles. »

© JACK BY WANTOTRAVEL

Avant de partir

- La meilleure période : même s’il peut faire très chaud à certains endroits, préférez la saison sèche, qui s’étend de décembre à avril, à la saison « verte » ou humide. À moins d’être en manque de pluie…

- Se déplacer sur place : en 4x4 et en bateau. Le trajet, c’est le début de l’aventure.

Décalage horaire : San José est à GMT – 6h00 toute l’année. Vous aurez donc huit heures de décalage en été et sept heures en hiver.