Voyages Nouvelle mode: la revente de locations de chambres d’hôtel à prix cassé.

De nombreux Belges attendent vendredi soir pour s’offrir quelques jours de vacances, à l’occasion des congés de Pâques. Pour certains, ce sera direction le soleil, pour d’autres, les stations de sports d’hiver.

D’autres encore ont peut-être prévu une petite escapade, après avoir réservé leurs nuits d’hôtel, en profitant des meilleurs tarifs. Malheureusement, il n’est pas rare qu’un empêchement de dernière minute vienne bouleverser les plans de ces vacanciers, qui, ayant payé leur chambre d’hôtel à l’avance, perdent parfois beaucoup d’argent s’ils n’ont pas souscrit une assurance annulation.

Différents sites Internet proposent cependant une solution qui peut à la fois être avantageuse pour la personne empêchée de partir et pour celle qui n’a pas encore réservé, et qui souhaite bénéficier d’une belle opportunité. C’est le cas de roomroom.com, une plateforme qui met en relation les vendeurs et les acheteurs. Pour le vendeur, c’est avant tout l’occasion de récupérer une partie des sommes déboursées, même si certains petits malins pourraient être tentés de réserver des chambres quand les tarifs sont meilleur marché pour les revendre une fois qu’il n’y a presque plus de disponibilité.

Pour l’acheteur , c’est donc souvent la garantie de payer nettement moins cher que via les sites de réservation classiques. Si vous souhaitez partir demain à Stockholm, par exemple, une très belle offre (30 mars au 3 avril) vous est proposée à 150 € au lieu de 967 €, soit 85 % de remise. Vous pouvez effectuer des recherches en fonction de votre destination, de la période ou encore du pourcentage de remise proposé. De quoi s’offrir une belle escapade à moindre coût.