Voyages Augmenter la durée de vos vacances ne renforcera pas forcément votre degré d'amusement. En voici la raison.

Deux semaines de vacances ne valent pas forcément deux fois plus de souvenirs.

Selon le psychologue Daniel Kahneman, interrogé par Business Insider, les vacances plus courtes sont généralement aussi bonnes que les vacances plus longues. 

La science comportementale suggère qu’il faut plutôt “améliorer” ses vacances en les préparant mieux ou en les racontant après.

Selon les travaux de Kahneman, la psychologie humaine se divisent entre “le soi de l’expérience” et “le soi du souvenir” qui permettent d’expérimenter différemment une forme de bonheur. "Le soi de l'expérience" est lié à l'instant, au moment-même, tandis que "le soi du souvenir" revient sur les choses vécues.

De longues vacances permettront de maximiser le bonheur issu du “soi de l’expérience”. Par contre, en ce qui concerne le "soi du souvenir", celui-ci ne prend pas forcément en compte la durée des vacances mais plutôt les souvenirs créés, le cerveau humain ayant tendance à privilégier la nouveauté.

La clef de vacances réussies, ce sont donc les divers souvenirs que l'on collecte. Ces souvenirs dépendent notamment des activités prévues: n'hésitez pas à diversifier et sortir de vos sentiers battus même si se reposer, c'est bien aussi.