Voyages

Vous avez sans doute déjà ressenti cette sensation : lorsque vous prenez votre voiture, le train ou encore l'avion pour aller quelque part, vous avez toujours l'impression que le trajet du retour est plus rapide que l'aller. Mais pourquoi?

Comme toujours, l'explication est scientifique. Niels, van de Ven, professeur de psychologie à l'Université de Tilbourg, explique que tout est lié à "des schémas d'attente erronés". En résumé, "à l'aller, le temps que prendra le voyage est souvent sous-estimé, le trajet dure donc plus longtemps qu'espéré. Et le sentiment que le trajet dure très longtemps est ancré au moment du retour. Résultat : le trajet du retour semble beaucoup plus court puisqu'on s'imaginait qu'il allait durer plus longtemps." Vous suivez? 

Pour en venir à cette conclusion, le professeur a réuni un panel de 360 personnes. Les premiers participants ont fait un trajet en bus jusqu'au par d'attractions Efteling, aux Pays-Bas. Les autres se sont rendus au bois à velo. Le trajet du retour leur a paru plus court que l'aller. Sur base de calculs, les chercheurs ont pu déterminer que le voyage du retour leur semblait 22% plus court que l'aller. En réalité, plus la durée de l'aller a été sous-estimée, plus le retour paraîtra court.

Bien sûr, ce n'est pas seulement une question de mauvaise estimation, comme l'explique Douwe Draaisma, professeur d'histoire de la psychologie. "Les gens qui partent en vacances ont hâte d'arriver à destination. Ils sont impatients le trajet leur semble durer très longtemps. Lorsque vient le moment de rentrer, ils sont souvent moins excités et ne voudraient jamais rentrer à la maison". 

Si la personne est fatiguée, le temps lui semblera plus long que si elle est en pleine forme. 

Faites le test avec votre dernière heure de travail : vous êtes fatigué(e) et vous avez envie de rentrer chez vous. Résultat : elle vous paraîtra interminable.