Buzz télé

Laurent Ruquier a chouchouté les téléspectateurs ce samedi du week-end de Pâques avec une émission très spéciale d'"On n'est pas couché". En effet, le présentateur recevait exceptionnellement tous ses anciens chroniqueurs sur le plateau.

Parmi eux, Éric Zemmour, réputé pour créer la polémique. Et c'était réussi ce samedi! L'ex-chroniqueur a provoqué la colère d'Aymeric Caron lorsqu'il a eu des propos assez forts envers Philippe Poutou. Car les discussions portaient bien-sûr sur la présidentielle française, une semaine avant le premier tour. Laurent Ruquier reçevait ainsi des candidats à la présidentielles dans l'émission depuis quelques semaines.

Sur le plateau de cette émission spéciale "anciens chroniqueurs", on retrouvait Vanessa Burggraf, Yann Moix, Éric Zemmour, Éric Naulleau, Léa Salamé, Natacha Polony, Aymeric Caron et Audrey Pulvar, tous prêts à débattre sur le programme de chaque candidat. Quand le nom de Philippe Poutou a été annoncé, la tension est quelque peu montée d'un cran.

"Poutou, c'est vraiment le type même du faux. Tout est faux chez Poutou. C'est un faux ouvrier, il n'a pas bossé depuis des siècles", a lancé Éric Zemmour. Des propos violents qui ont provoqué la colère d'Aymeric Caron. "Il a un vrai boulot, il se lève vraiment pour aller travailler, c'est un vrai ouvrier. Il a un vrai salaire, ce n'est pas un boulot fictif", a répliqué Caron. L'échange entre les deux chroniqueurs était vif, alors qu'Éric Zemmour ne lâchait pas le morceau. "Poutou aime les débats que quand les gens sont d'accord avec lui, il aime les journalistes que quand ils sont complaisants. Et en plus, c'est le vrai idiot utile du capitalisme", a-t-il déclaré face à tous les autres invités.

Pour comprendre la raison des propos tenus par Éric Zemmour, il faut précisé qu'il y a quelques jours, Philippe Poutou a clashé le polémiste sur Facebook. "Je ne souhaite pas apporter de caution à une émission qui, sous couvert de 'rendez-vous politique et polémique', sert en réalité de tribune à un idéologue d'extrême-droite, déguisé en journaliste", avait écrit le candidat pour expliquer son refus de se rendre dans l'émission "Zemmour & Naulleau".