Insolite

C'est le Courrier international, sans doute démuni devant sa liste de présents à offrir, qui a été à la pêche aux cadeaux originaux. En voici la crème de la crème... Préparez votre sapin, le roi des forêts n'a pas encore tout vu.

Vous avez toujours été de ceux qui tenaient à leur vie privée comme à la prunelle de leurs yeux? Vous détestez les intrusions de Google Street View, les indiscrétions de Facebook et les caméras de surveillance vous donnent de l'urticaire? La cagoule Pixelhead conçue par l'artiste berlinois Martin Backes est la solution à tous vos problèmes. Il a photographié son ministre de l'Intérieur Hans-Pieter Friedrich et a pixelisé la photo qu'il a imprimée sur une cagoule des plus discrètes. Voici l'option de floutage de Photoshop dépassée, mais attention, il n'existe qu'une série de 333 cagoules signées des mains de l'artiste qui en attend 150 euros.

Un peu chaud, un peu sec, un peu banal votre intérieur? Un autre artiste, néerlandais cette fois, Berdnaut Smile, a pensé à vous. Armé d'une machine à fumée soigneusement régulée en taux d'humidité, adaptée à la température et à la lumière de votre intérieur, il vous sort une oeuvre d'art éphémère qui ne manque pas d'allure : un petit nuage d'intérieur, un nimbus pour être précis, de la dernière mode. Vous avez du mal à imaginer ce que cela peut donner au pied de votre cheminée ou au-dessus de votre épouse qui termine ses mots croisés? Retrouvez toutes les photos à la Xpo Gallery à Paris.

Moins originale mais tout aussi utile pour les geeks, les hypocondriaques et pour vous dont le collègue a laissé des tas de miettes parsemées sur votre bureau, le clavier waterproof Logitech K310 lavable à grandes eaux. Le Wall Street Journal a même tenté l'expérience à grand renfort de ketchup et de soda, les touches ressortaient sans tâche de l'évier. Pour 40 euros il vous rendra de fameux services toute votre vie, si du moins vous ne le passez pas au lave-vaisselle. Il déteste ça.

Le vintage est à la mode? Offrez-vous une belle, une grande, une grosse moustache et retrouvez votre barbier en Turquie, pays célèbre pour ses bacchantes et qui organise de populaires séances d'implants. Le Courrier international ne manque pas de préciser que depuis la généralisation de cette coutume, Istanbul connait un tourisme de la moustache très lucratif. Rappelons que ces moustaches sont très prisées par les politiciens arabes ; cela rend plus charismatique et viril, parait-il. À bon entendeur...

Vous avez le flegme des valises et des longs couloirs d'aéroports lors de vos récurrents voyages à Istanbul pour soigner vos implants? Plus de problème, munie d'une connexion Bluetooth, une valise nouvelle génération vous suit à la trace tel le plus fidèle des chiots. Incroyable même, si Hop (c'est son nom) n'en est encore qu'au stade des prototypes, son concepteur promet qu'elle pourra monter les escaliers et se balader en compagnie d'autres de ses consœurs. Si ça aussi ça ne fait pas chic, charismatique et viril...

Enfin, si les voyages ne vous disent plus rien, que votre grand âge vous pousse à rester devant votre nouveau nuage de salon mais que, tout de même, l'ennui vous guète, faites comme les grands-pères japonais. Au pays du soleil levant, la "fukiya", une étrange sarbacane, séduit de plus en plus, et emplit les clubs de tir. "Qu’on tienne mal sur ses jambes, qu’on soit en chaise roulante, qu’on ait un bras en moins, peu importe : tout le monde peut tirer à la sarbacane", explique l'instructeur Nobuhiko Yamada dans Freemalysiatoday. Le fukiya fait travailler la respiration abdominale profonde, soulignent même ses adeptes. Résultat : les joueurs "se détendent, évacuent leur stress, et leurs douleurs s’estompent", note The Japan Times. Allé, il vous suffit de cliquer sur www.sportsfukiya.net/ pour commander les flèches et les expulser à plus de 140 km/h. Si ça non plus c'est pas chic pour épater vos petits enfants au pied du sapin...