Insolite La capitale néerlandaise va-t-elle être le centre d'une véritable révolution technologique ? En effet, selon le magazine scientifique "Figures", les célèbres péripatéticiennes amstellodamoises (et autres...) pourraient se voir remplacer par de simples robots. Ce projet tout à fait sérieux est développé conjointement par Ian Yeoman, spécialiste de l'industrie touristique et Michelle Mars, sexologue. Ces deux Néo-Zélandais évoquent même l'ouverture d'un club "libertino-robotique" d'ici 2050.

Selon les deux inventeurs, ce nouveau type de prostitution serait la solution idéale à plusieurs problèmes. Premièrement, plus question de parler de trafic d'êtres humains. Aussi, les hommes seraient sans doute plus enclins à batifoler avec des androïdes car ils se sentiraient moins coupables de tromper leur conjointe. Yeoman et Mars affirment également que "Tous les androïdes sont faits de fibres résistant aux bactéries ce qui empêche la transmission des infections." Adieu MST, donc.

Dans leur écrit intitulé "Robots, hommes et tourisme sexuel", ils donnent leur version du futur: "l'entrée All inclusive au club coute 7500 euros pour un panel de services offerts par des androïdes. Les robots sont tous différents : origines ethniques, morphologies, âges, langues et pratiques sexuelles varient de l'un à l'autre. Le modèle le plus populaire est la Russe Irina, une grande blonde aux charmes exotiques qui plaît énormément aux businessmen venant du Moyen-Orient."