Insolite

La Russie, on le sait, accueillera en juin prochain la Coupe du monde de football. 

Il reste neuf mois aux organisateurs pour terminer la construction des stades, lesquels doivent répondre au strict cahier des charges de la Fifa. Et c’est là que les choses peuvent prendre une étrange tounure. Ainsi, à Ekaterinbourg, pour parvenir à la capacité exigée de 36 000 places, les Russes ont choisi de dresser à l’arrière de chaque but deux énormes tribunes temporaires, sur des échafaudages qui donnent au stade une étrange allure de chantier inachevé. 

La visibilité depuis les derniers rangs risque d’y être très aléatoire. Quant à la stabilité de l’édifice, tout le monde croise les doigts…