La thèse de doctorat du Premier ministre roumain est un plagiat

BELGA Publié le - Mis à jour le

Insolite

Une commission d'éthique de l'Université de Bucarest a indiqué vendredi que la thèse de doctorat du Premier ministre roumain est un plagiat, contredisant les conclusions d'un conseil mis en place par le ministère de l'Education qui a blanchi jeudi Victor Ponta de ces accusations. Selon cette commission, un tiers des quelque 300 pages de cette thèse représente du copier-coller d'ouvrages appartenant à d'autres auteurs.

"Ce plagiat massif ne peut pas être expliqué par des normes différentes de rédaction" qui auraient été en vigueur lors de sa présentation, en 2003, comme l'a affirmé M. Ponta, souligne l'Université.

"Des règles de bonne conduite existaient déjà en 2003, elles existaient en fait depuis plus de 200 ans", a indiqué le président de la commission, le professeur Marian Popescu.

Selon lui, ces normes prévoient de "citer correctement des passages reproduits d'autres auteurs, d'utiliser des guillemets et des notes de bas de page".

La manière dont cette thèse a été rédigée "témoigne de l'intention de copier", a-t-il ajouté.

Le recteur Mircea Dumitru a précisé qu'il allait soumettre ce rapport au sénat de l'Université, qui avait accordé le titre de docteur à M. Ponta et qui pourrait proposer qu'il lui soit retiré.

Une décision finale à cet égard appartenait toutefois au ministère de l'Education, a-t-il souligné.

Jeudi, le Conseil national d'éthique (CNE), dont la composition avait été changée par le ministère de l'Education peu après l'arrivée au pouvoir du gouvernement Ponta en mai, avait affirmé que cette thèse "respectait les exigences académiques" en vigueur en 2003.

Publicité clickBoxBanner