Les seins de Kate à l'attaque de l'Irlande

AFP Publié le - Mis à jour le

Insolite

Le quotidien irlandais Daily Star a reproduit samedi les photos de Kate seins nus parues la veille dans un magazine français, provoquant l'indignation des services du prince William et de son épouse qui ont dénoncé "l'appât du gain" incitant les journaux à publier les clichés.

"Nous avons maintenant cette situation ridicule où les élites sont protégées par la presse", a expliqué à la BBC le rédacteur en chef du journal, Mike O'Kane, qui a reproduit des clichés parus dans le magazine français Closer. "Si les photos sont prises depuis une route publique, nous avons le droit de les publier, à moins qu'on ne reçoive un ordre contraire", a-t-il estimé. "Nous essayons de vendre autant d'exemplaires que possible, je ne vais pas présenter d'excuses pour cela", a-t-il ajouté.

Les photos de la duchesse aux seins nus, prises cet été dans le sud de la France dans une propriété privée, "ne sont pas différentes de celles d'autres célébrités que nous aurions, comme par exemple des photos de Rihanna ou Lady Gaga", a poursuivi M. O'Kane.

Kate, épouse du prince William, deuxième héritier dans l'ordre de succession au trône d'Angleterre, "n'est pas la future reine d'Irlande, donc le seul endroit où cela provoque de la colère, c'est le Royaume-Uni", a-t-il estimé, jugeant les photos de "très, très bon goût".

Les clichés ont été reproduits dans la version irlandaise du Daily Star, mais pas dans la version nord-irlandaise du journal, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Le palais Saint-James a fait part de son indignation, estimant qu'"il ne pouvait pas y avoir d'autres motivations que l'appât du gain" pour la reproduction de ces photos.

Jusqu'à présent aucun journal britannique ne les a publiées. Le magazine italien Chi a lui annoncé vendredi soir qu'il allait les diffuser lundi. Kate et William ont porté plainte vendredi contre Closer pour "atteinte à la vie privée" afin d'interdire au magazine français, qui revendique l'exclusivité des photos, de les revendre. L'audience est prévue lundi à 16H00 GMT à Nanterre, près de Paris.

Publicité clickBoxBanner