Insolite

Non sans humour, la ville côtière aborde les dossiers brûlants de l'administration Trump et se moque du comportement de l'homme d'affaires, envers les femmes notamment...

En mai prochain, le président américain assistera au sommet de l'Otan en Belgique. Ostende a pris la balle au bond pour publier "An invitation for Donald Trump - Oostende (not) second".

Après la série de vidéos "America first, Belgium second" ou "America first, The Netherlands second" et bien d'autres, la station s'est prise au jeu en mettant en avant ses atouts et faiblesses. Faisant aussi référence au besoin de la ville de se construire un mur... qui a une toute autre utilité future bien entendu...