Insolite

François de Rugy, le président de l'Assemblée nationale en France, n'a pas pu cacher son agacement lors des débats sur le code du travail.

Après de longues interventions venues de toute part, François de Rugy a invité Jean-Paul Dufrègne, député communiste, à prendre la parole. Au bout de quelques secondes de blanc, on entend distinctement le président de l'hémicycle chuchoter : "putain, il est chiant lui".

Sébastien Jumel n'a pas tardé à prendre la défense de son collègue issu du même parti que lui. "Je voulais simplement faire un rappel au règlement pour dire que, quelles que soient les interventions des parlementaires, qu'ils soient dans la ligne du gouvernement ou non, le Président de l'Assemblée est filmé, considérant qu'un camarade député est "chiant" lorsqu'il parle. (...) Quelles que soient les opinions défendues dans l'hémicycle, je veux que nous puissions valablement les défendre dans l'intérêt des électeurs que nous représentons".

Alors, le député PCF a-t-il mis trop de temps à prendre la parole? Son discours allait-il être trop long? Selon le chef de l'Assemblée pris sur le fait, rien de tout cela. "Cela ne s'adressait aucunement à un député de votre groupe. Ces commentaires sur Twitter sont une mauvaise interprétation. Je pensais que mon micro était coupé et je réagissais à un SMS que j'avais reçu. Jamais je ne me permettrais de tels propos".