Insolite En 1676, Sœur Maria s'est réveillée avec une lettre dans la main.

Le visage couvert d'encre, elle ne se souvenait absolument pas avoir écrit quoique ce soit. Comme elle ne parvenait pas à déchiffrer l'étrange code fait de plusieurs langues anciennes et d'alphabet runique, elle a attribué cette lettre à un démon qui aurait pris possession de son corps

340 ans plus tard, un collectif d'informaticiens italiens du Ludum Science Center croit avoir trouvé la traduction correcte à l'énigmatique lettre. "On peut trouver de tout sur le dark web, de la drogue, de la prostitution, de la pédophilie, et aussi des programmes utilisés par les services de renseignement pour déchiffrer les messages secrets, comme celui que nous avons utilisé."

La "lettre du diable" a donc pour signification: "Dieu pense qu'il peut libérer les mortels. Le système ne marche pour personne. Peut-être que maintenant, le Styx est certain." Pour la précision, le Styx serait l'un des fleuves des Enfers dans la mythologie grecque. Dieu, Jésus et le Saint-Esprit y sont également décrits comme des "poids morts". 

Pour les chercheurs, Sœur Maria aurait pu être une linguiste douée et légèrement atteinte de schizophrénie.