Société Ce dimanche 5 février, 55 chevaux de compétition embarquaient à Liège Airport pour prendre la direction de Hong Kong. Pour la série "Dans le secret des lieux", LaLibre.be a pu se rendre à Bierset, dans les coulisses de ce départ. Comment ces chevaux de grande valeur sont-ils préparés à un vol de plus de 13h? Quelles sont les différentes étapes jusqu'au moment de prendre place dans l'avion? Pourquoi Liège Airport est-il devenu une référence en la matière? Entre passion, stress et énervement... Reportage d'ambiance.

8h30. Nous arrivons à l'hôtel Horse Inn, le site aménagé pour les chevaux à l'aéroport de Liège. Aujourd'hui, un avion cargo d'Etihad prévu vers 17h doit emmener 55 chevaux à Hong Kong, où ils participent à l'une des trois épreuves des Longines Masters, une compétition de jumping qui réunit les meilleurs cavaliers du monde. A notre arrivée, l'agitation est déjà vive et le petit parking jouxtant le complexe est envahi par les camions.

Sans plus attendre, nous décidons de pénétrer les lieux pour voir comment les chevaux sont pris en charge au Horse Inn. Chaque animal est placé dans un box assez spacieux et sur la porte duquel figurent les références de la bête. Certaines personnes, comme Maude, sont aux petits soins. "Je suis la groom du cavalier français Simon Delestre. C'est moi qui le représente et qui suis chargée d'emmener son cheval à bon port. D'autres grooms ici présents gèrent parfois plusieurs chevaux pour le compte d'un même cavalier. C'est la raison pour laquelle il y a plus de bêtes que d'humains. En ce qui me concerne, Simon ne pouvait être présent pour le transport puisqu'il participe en ce moment à un concours de jumping à Bordeaux. De manière générale, les cavaliers viennent juste pour les concours mais ne s'occupent pas des voyages de chevaux".