Arabie Saoudite : 1ère campagne contre les violences domestiques

M.L Publié le - Mis à jour le

Société

Une affiche d’un réalisme cru dévoile une femme portant un hijab, laissant voir seulement ses yeux dont l’un est marqué d’un hématome. La photo est accompagnée du slogan : “Certaines choses ne peuvent pas être couvertes – Combattons ensemble les violences faites aux femmes.”

Financée par la fondation du roi Khalid, la campagne entend fournir une protection légale aux femmes et aux enfants violentés en Arabie Saoudite et inciter les personnes à porter plainte et à recenser les cas de violences. Lors de son lancement, les autorités ont reconnu que le phénomène des violences conjugales est “plus important qu’il n’y paraît”.

Classé 131eme sur 134 en matière d’égalité hommes-femmes par le Forum économique mondial, l’Arabie Saoudite est loin d’être un eldorado pour les femmes. Elles n’ont toujours pas le droit de conduire, de voter. Toutefois, de timides avancées ont été effectuées depuis quelques mois. La police religieuse a récemment levé l’interdiction pour les femmes de monter sur des vélos ou des motos (sous plusieurs conditions : être vêtues avec pudeur, avoir un membre de sa famille de sexe masculin à proximité, ne pas utiliser le vélo pour aller faire les courses). Une décision probablement prise en écho au film Wadja, de la réalisatrice saoudienne Haifaa Al-Mansour, traitant de cette question. Au début du mois d’avril et pour la première fois, une femme a été enregistrée comme avocate stagiaire. Il est également prévu que les femmes puissent voter lors des élections de 2015.

Cette première campagne contre les violences conjugales s’avère donc être un pas de plus dans le long chemin vers la liberté des femmes en Arabie Saoudite.

Publicité clickBoxBanner